Avista veut devenir incontournable sur la Ligne 1000 de Sage dans le Sud-Ouest

Après quatre années passées à créer son activité d'intégrateur de logiciels de gestion, le bordelais Avista en tire désormais 20% de ses revenus. Le recrutement de l'ancien responsable du service Prospects de Sage doit lui permettre de passer à la vitesse supérieure.

Créé en 1999, l'intégrateur de logiciels Avista s'est longtemps focalisé sur la vente d'applications de gestion de la trésorerie et de communication bancaire. Depuis 2009, la société bordelaise travaille patiemment à son implantation sur le marché des logiciels de gestion comptable. Une stratégie qu'elle mène principalement autour de la Ligne 1000 de Sage pour cibler les grosses PME. « Nous avions besoin d'une offre qui nous lie durablement aux directions financières qui sont nos cibles traditionnelles, explique Pierre Ballon, le directeur et co-fondateur d'Avista. A compter du début 2013, nous avons pu considérer que nous avons réussi notre diversification.» Prochaine étape pour l'intégrateur : « devenir un acteur incontournable des logiciels de gestion comptable dans le Sud-Ouest » où la concurrence ne manque pas.

Travailler la base installée et les prospects purs et durs

Pour tendre vers cet objectif, Avista s'attelle désormais à l'industrialisation de ces process internes. Elle aura, par exemple, bientôt achevé de standardiser ses propositions commerciales pour faire gagner du temps à ses forces de ventes. La société oeuvre aussi au renforcement de son image de revendeur de logiciels de gestion comptable auprès des clients. Sur ce dernier point, c'est surtout à Jérôme Mrizot que la tâche incombe. Ancien responsable du service Prospects de Sage, il a été recruté en juillet dernier par Avista au poste de directeur marketing et communication. « Le site web de la société a été refondu et son identité visuelle ainsi que tous ses documents commerciaux ont été revus, précise le nouvel arrivant. Nous allons bientôt lancer une campagne de prospection auprès des clients de nos offres historiques et de prospects purs et durs.»

A l'heure actuelle, le portefeuille global de clients d'Avista comporte 300 entreprises. Parmi elles, l'intégrateur n'en a équipé qu'une quinzaine en logiciel de gestion comptable, le premier de ces clients ayant été signé à la fin 2010. Autant dire que le potentiel de croissance est important. A termes, il devrait permettre à l'intégrateur de dépasser allégrement les 350 à 400 € de revenus qu'il a tirés de la commercialisation de logiciels de comptabilité en 2012. Cette année là, son chiffre d'affaires global avait atteint 1,5 M€. En outre, deux nouveaux recrutements, l'un au marketing, l'autre au commercial, seront prochainement réalisés pour renforcer cette activité. Ils porteront l'effectif global d'Avista à 12 personnes.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Publicité