AWS : les prix baissent pour les instances EC2

AWS a fait évoluer à la baisse la grille tarifaire de ses instances C4, M4 et T2. (crédit : D.R.)

AWS a fait évoluer à la baisse la grille tarifaire de ses instances C4, M4 et T2. (crédit : D.R.)

Amazon Web Services poursuit sa stratégie de baisse des prix avec encore une entaille dans sa grille tarifaire concernant ses instances C4, M4 et T2 à la demande, réservées ou hôtes dédiées. Elles peuvent s'élever à 25% dans certaines régions.

La baisse des prix est un leitmotiv chez Amazon Web Services. Le fournisseur cloud américain vient ainsi d'annoncer sa 53e réduction de tarif pour plusieurs de ses instances EC2, à savoir C4 (optimisées pour le calcul), M4 (à usage général) et T2 (instances à capacité extensible). Les baisses concernent aussi bien les instances à la demande, que réservées ou encore hôtes dédiés mais varient en fonction des régions. Par exemple pour les instances C4 opérées depuis la zone Est des US (Virginie du Nord) et en Europe (Irlande), les réductions sont limitées à 5% au plus tandis qu'elles atteignent 20% en Asie-Pacifique à Singapour. Pour les instances M4, en Europe et aux Etats-Unis, la réduction est un peu supérieure (jusqu'à 10%) contre toujours 25% en Asie. Enfin pour les instances M2, les réductions atteignent un maximum de 10% aux US et 25% en Asie Pacifique.

Outre une baisse de prix sur certaines de ses instances, AWS a également annoncé une réduction de 20% du tarif de la version standard de Simple Queue Service (SQS), son service de file d'attente de messages orienté middleware. Dans le même temps, Amazon en a profité pour proposer une version optimisée de SQS avec l'apparition de files d'attentes « Firts In First Out » conçues pour garantir que les messages soient traités dans l'ordre et sans doublons.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers » prouvent une fois de plus la...

Publicité