Canon rachète le distributeur Proseb

Claude Allabert, directeur channel de Canon France : « La vocation du réseau Fac-Similé est d'apporter le savoir-faire de Canon en matière de solutions à une clientèle majoritairement locale. Le rachat de Proseb est un moyen de remplir encore mieux cette mission.»

Claude Allabert, directeur channel de Canon France : « La vocation du réseau Fac-Similé est d'apporter le savoir-faire de Canon en matière de solutions à une clientèle majoritairement locale. Le rachat de Proseb est un moyen de remplir encore mieux cette mission.»

Cet été, le distributeur Proseb va devenir une filiale de Canon France pour intégrer son réseau de vente directe Fac-Similé. Ainsi, ce dernier va étendre sa présence au Sud-Ouest où il ne possède pas d'agence jusqu'ici.

Canon France s'apprête à faire entrer un parc d'environ 7000 matériels d'impression dans le giron de son activité de vente directe. Ces copieurs et imprimantes ont été commercialisés par le groupe Proseb, un distributeur bureautique du Sud-Ouest originaire de Tarbes (65), dont le fabricant va finaliser l'acquisition au cours de l'été. Plus précisément, c'est au travers de son réseau Fac-Similé que Canon va réaliser l'opération. Fondé en 1984, celui-ci fédère six sociétés filiales du fabricant qui opèrent depuis Lille, Strasbourg, Marseille, Montpellier, Nantes et l'Île-de-France. Proseb sera donc la septième filiale de la structure auquel il apporte cinq agences basées à Tarbes (siège), Biarritz, Pau, Auch et Mont de Marsan. « Notre vocation est d'apporter le savoir-faire de Canon en matière de solutions à une clientèle majoritairement locale. Le rachat de Proseb est un moyen de remplir encore mieux cette mission puisqu'il va nous permettre de nous positionner dans le Sud-Ouest où nous ne sommes pas implantés », explique Claude Allabert, le directeur channel de Canon France.

Un nouvel ensemble de plus de 400 collaborateurs

Partenaire de Canon depuis 1981, Proseb dispose d'un effectif de 65 personnes. Sous la houlette de Patrick Lecauday, son PDG et actionnaire majoritaire, le distributeur a réalisé environ 14 M€ de chiffre d'affaires l'an dernier. L'homme va rester actif dans la société, au moins le temps d'accompagner son intégration au sein de Fac-Similé qui revendique environ 350 collaborateurs mais ne communique pas sur son chiffre d'affaires. « L'intégration de Proseb ne devrait pas poser de problème majeur. L'entreprise utilise un système de gestion semblable à celui des autres filiales qui constituent Fac-Similé et propose une offre globalement identique », estime Claude Allabert.

Déployer un savoir-faire informatique au sein de Fac-Similé

Identique ou presque, puisqu'en plus d'être active dans la commercialisation de copieurs, d'imprimantes (classiques, grands format, 3D) et de solutions de GED, le distributeur du Sud-Ouest possède aussi un département informatique. Une base à partir de laquelle Fac-Similé souhaite développer ce type de compétences sur l'ensemble de son réseau. L'acquéreur veut aussi substituer sa marque à celle de Lexmark que Proseb distribue dans le domaine des imprimantes. Sur ce point, les choses se feront néanmoins très progressivement pour ne pas perturber les clients.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Publicité