Comment Ingram Micro développe sa division télécoms

Ingram Micro dispose désormais d'une division télécoms dans 11 pays d'Europe, dont la France, et en ouvrira trois nouvelles d'ici deux mois. Le développement de cette activité paneuropéenne a été confié à Pierre-Yvon Méchali, qui a dirigé les aspects achats et marketing du grossiste depuis plus de 25 ans et a finalisé son approche du marché télécoms en tant que Directeur Général de la filiale française du grossiste britannique 20:20 Mobile, de début 2009 à avril 2010. 

Avant de se lancer sur le marché de la téléphonie mobile et des smartphones, Ingram Micro a su mettre de nombreux atouts dans sa poche. On doit notamment citer Pierre-Yvon Méchali, responsable des achats et du marketing du grossiste depuis plus de 25 ans. Début 2009, son départ vers le grossiste britannique spécialisé « 20:20 Mobile » n'était pas passé inaperçu.
Directeur Général de la filiale française de ce grossiste durant plus d'un an, il a achevé de se familiariser avec cet univers télécoms, qui conserve son propre modèle économique même si les convergences technologiques avant l'informatique sont de plus en plus évidentes, notamment avec les tablettes PC qui accèdent au 3G.
Voilà donc plus de six mois que Pierre-Yvon Méchali construit les divisions télécoms d'Ingram Micro en Europe. Elles sont aujourd'hui opérationnelles dans 11 pays, dont la France, mais le grossiste sera présent dans trois nouveaux pays avant le printemps.
« Nous avons quatre familles d'offres à proposer dans cette division, explique Pierre-Yvon Méchali : les terminaux, les accessoires, les logiciels et les services ».

« Pointures » au bout du fil

Là encore, Ingram Micro n'a pas fait dans la demi-mesure : les deux principaux commerciaux de cette nouvelle division sont Yves Mangamba, auparavant responsable des achats d'accessoires chez Orange, et Antoine Delval, qui dirigeait la principale entreprise de distribution de Bouygues Télécom Entreprises dans la région Nord-Pas de Calais (et qui était auparavant distributeur de l'offre SFR Business Team).
« Cette nouvelle division nous permet à la fois de proposer de nouvelles opportunités de business aux revendeurs informatiques et de répondre aux besoins des revendeurs de téléphonie mobile et des opérateurs », ajoute Pierre-Yvon Méchali.
Pour l'instant, la division « Telco » d'Ingram Micro a signé une dizaine de partenariats, dont le principal concerne l'offre de Research in Motion (RIM), créateur de la marque BlackBerry.
Pour les 14 pays de la zone Europe concernés par ces divisions télécoms, Ingram Micro a recruté des spécialistes plutôt que de reconvertir de ses commerciaux. « C'était une condition sine qua non, car les processus achats et marketing demeurent quoi qu'on en dise très différents », conclut Pierre-Yvon Méchali.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Affichage dynamique : les portes s'ouvrent pour les revendeurs IT

Affichage dynamique : les portes s'ouvrent pour les revendeurs IT

Avec des clients dans quasiment tous les secteurs, des prix en baisse et des solutions qui commencent à être moins compliquées à installer, le marché de l'affichage dynamique a du ...

IT : panique sur le business model

IT : panique sur le business model

Le secteur du numérique n'a jamais cessé de faire évoluer son business model depuis sa montée en puissance dans les années 70. Mais, ce qui se passe actuellement - notamment avec l...

Publicité