DCI devient opérateur UCaaS en rachetant Lhexian

Fabrice Tusseau, président de DCI :

Fabrice Tusseau, président de DCI : "Hormis celui d'un fonds de commerce lyonnais il y a 7 ans, DCI n'avait encore jamais réalisé de rachat."

L'intégrateur DCI poursuit son offensive dans le cloud en mettant la main sur Lhexian, un petit fournisseur de services UCaaS qui possède également sa propre plate-forme de collecte de liens télécoms.

Cela fait plusieurs années que DCI répète que l'évolution de son métier d'intégrateur passe notamment par la fourniture de services dans le cloud. Joignant le geste à la parole, le prestataire IT d'envergure nationale avait déjà créé une offre de visioconférence hébergée sur ses serveurs. Il vient de franchir une nouvelle étape dans son évolution vers le paiement à l'usage en rachetant Lhexian. Fondée en 2010, cette société yvelinoise opère sa propre plate-forme de collecte de liens télécoms et des services UCaaS maison depuis environ deux ans. « Nous aurions pu développer nous-mêmes des outils et services similaires, mais procéder par acquisition va nous permettre de gagner du temps et d'éviter des erreurs », explique Fabrice Tusseau, le président de DCI. Pour le dirigeant, l'intérêt de cette opération de croissance externe ne se limite pas à ces aspects, même s'ils sont prépondérants. En effet, Lhexian partage avec son acquéreur le fait de proposer aussi des services dans le domaine des communications unifiées on-premise et d'être un partenaire d'Avaya.

Orienter les « petits » clients de DCI vers Lhexian

A l'heure actuelle, Lhexian réalise moins d'un million d'euros de chiffre d'affaires pour 10 salariés. DCI veut multiplier ce niveau de revenus par deux d'ici 18 mois. Pour ce faire, l'acquéreur va orienter vers sa filiale son large portefeuille de clients de moins de 300 postes désireux d'opter pour le paiement à l'usage. L'activité de Lhexian tournée vers le on-premise va, de son côté, rentrer dans le périmètre de DCI. En outre, ce dernier va prendre en charge toute les prestations d'intégration du groupe, quelle que soit la taille des entreprises demandeuses, et poursuivre son développement auprès des entreprises du SBF 250. « Nos grands clients sont également une source de revenus potentiels pour Lhexian mais cela prendra plus de temps pour les faire signer », précise Fabrice Tusseau.

Deux nouveaux rachats dans le cloud à l'étude

DCI ne communique pas avec précision sur la part des services cloud dans ses 55 M€ de chiffre d'affaires. Elle est néanmoins encore faible, puisqu'elle ne pèse qu'une faible portion des revenus que l'intégrateur tire des services au sens large et qui représentent eux-mêmes 35% de ses facturations globales. Il y a néanmoins fort à parier que l'activité d'opérateur de services cloud de l'intégrateur progressera assez vite. DCI travaille à l'heure actuelle sur deux autres dossiers de rachat allant dans ce sens. Par ailleurs, il compte utiliser le tremplin que représentent les infrastructures de Lhexian pour développer une offre de sécurité dans le cloud d'ici début 2018. Il deviendrait ainsi fournisseur de services de sécurité hébergés (MSSP), comme l'y encouragent fortement des éditeurs tels que Check point et McAfee.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité