Google cesse la vente de son appliance de recherche

Apparue en 2002, la Google Search Appliance tire aujourd'hui sa révérence. (crédit : D.R.)

Apparue en 2002, la Google Search Appliance tire aujourd'hui sa révérence. (crédit : D.R.)

La commercialisation de nouveaux boitiers de recherche en entreprise Search Appliance de Google est désormais stoppée. Le fournisseur autorise toutefois les renouvellements de licence pour les matériels existants et va continuer à corriger les bugs et à proposer des mises à jour de sécurité pouvant aller jusqu'en 2019.

Alors que la Search Appliance de Google s'apprête à fêter ses 15 ans, on ne peut pas dire que la firme de Mountain View lui fasse un beau cadeau d'anniversaire. Apparu en 2002, le boitier de recherche commercialisé par Google à destination des entreprises ne sera bientôt plus qu'un lointain souvenir. Souhaitant se recentrer davantage sur les services cloud de recherche, Google a en effet annoncé à ses partenaires qu'il stoppait les ventes de cette appliance. La société a précisé que des renouvellements de licence pour une durée d'1 an sur des matériels existants seront possibles tout au long de l'année 2017, mais dès à présent ses partenaires ne sont plus autorisés à vendre de nouveaux boitiers.

Cette décision a été précédée, en 2012, par la mise sur la touche de Google Mini, après 7 ans de bons et loyaux services en matière de recherche interne pour les entreprises. L'arrêt de la Search Appliance est bien accueilli - le contraire eut été étonnant - par d'autres acteurs de la recherche : « L'annonce de Google scelle définitivement la fin de l'ère du Search in a box. Elle met en évidence les différences fondamentales qui existent entre la recherche web et la valorisation des données d'entreprise », a fait savoir Laurent Fanichet, vice-président marketing chez Sinequa. « Avec cette annonce, les clients de GSA, et plus particulièrement les grandes entreprises internationales dont le patrimoine informationnel est hébergé sur site et/ou dans le Cloud ayant besoin de fonctions de recherche et d'analyse performantes, n'auront pas d'autre choix que de se tourner, très prochainement, vers une solution alternative. »

Google ne laisse toutefois pas tomber ses utilisateurs, le groupe ayant prévu d'assurer la correction de bugs, les mises à jour de sécurité ainsi que le support technique aussi longtemps que les accords de licences le permettent. Ce qui dans certains cas permet de voir venir jusqu'en 2019...

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers » prouvent une fois de plus la...

Publicité