Advertisement

Intel Ivy Bridge : il faudra attendre juin pour être livré

Il faudra peut-être attendre encore un peu pour découvrir des ultrabooks équipés de la puce Intel Ivy Bridge, gravée à 22 nanomètres. Selon le site asiatique DigiTimes, habitué des rumeurs IT, la livraison en masse de ce processeur destiné aux ordinateurs de bureau et aux PC portables serait retardée. Une des raisons invoquées, serait le peu d'intérêt des consommateurs pour les PC traditionnels et les notebooks. La source de DigiTimes affirme qu'Intel est en train de prévenir ses partenaires de son intention de retarder la livraison, initialement prévue au printemps, de ses puces Ivy Bridge. Mais le site asiatique ajoute que le fondeur devrait quand même annoncer une livraison « en quantité limitée » de son processeur début avril. Si ce scénario se confirme, les early-adopters doivent s'attendre à payer un peu plus cher pour disposer de cette puce avant les autres. Les envois en masse du nouveau processeur seraient différés au mois de juin.

Un stock important de puces Sandy Bridge à écouler
A qui la faute ? « Pour commencer, c'est la situation économique, » indique la source de DT. Selon IDC, en 2011, les ventes de PC dans le monde ont stagné, en hausse de seulement 1,6% comparée à 2010. Pour les analystes, ce ralentissement du marché est le fait de trois facteurs : la morosité économique, les pénuries en disques durs résultant des inondations en Thaïlande, et un report partiel d'achats de PC vers les tablettes, les smartphones et autres terminaux électroniques offrant des fonctionnalités jusque-là réservées aux ordinateurs. Ces éléments ont fait que, toujours selon DT, « Intel se retrouve avec une quantité élevée de processeurs Sandy Bridge,  et le délai de livraison d'Ivy Bridge doit minimiser l'impact financier de cette surproduction. »

Qui plus est, le site prétend que Windows 8 sera livré après le mois de septembre, et par conséquent la demande en ordinateurs portables devrait être très timide au cours des trois premiers trimestres de 2012. DigiTimes qualifie même ces mois à venir « de période sombre pour l'industrie du portable. » Il ne faut pas non plus s'attendre à ce que les livraisons en masse de processeurs Ivy Bridge au mois de juin aient un impact déterminant sur le marché des ordinateurs portables. Autrement dit, il ne se passera pas grand-chose avant l'arrivée de Windows 8, sans parler de l'impact de l'iPad 3 d'Apple, qui doit arriver sur le marché le mois prochain.

Une retard soigneusement planifié

Intel ne fait pas de commentaire sur les affirmations de DT. Mais Paul Otellini, PDG de l'entreprise, a récemment déclaré qu'Ivy Bridge serait lancé « au début du printemps » et que le nouveau processeur «améliorait les performances graphiques de Sandy Bridge de plus de 70%. » De son côté, Stacy Smith, Chief Financial Officer (CFO) d'Intel, a déclaré que les coûts de fabrication seraient plus élevés quand le fondeur commencera à vendre son processeur Ivy Bridge, et que « les volumes livrés seraient moins importants, par rapport au quatrième trimestre. » Interrogé sur les rendements d'Ivy Bridge par rapport à Sandy Bridge, le directeur financier a indiqué qu'Intel s'attendait « à une montée en puissance rapide d'Ivy Bridge » et à une « forte demande, » accréditant l'hypothèse du site asiatique, à savoir que ce retard, s'il se confirme, est d'ordre économique et qu'il n'est pas lié à des problèmes de production.



Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Affichage dynamique : les portes s'ouvrent pour les revendeurs IT

Affichage dynamique : les portes s'ouvrent pour les revendeurs IT

Avec des clients dans quasiment tous les secteurs, des prix en baisse et des solutions qui commencent à être moins compliquées à installer, le marché de l'affichage dynamique a du ...

IT : panique sur le business model

IT : panique sur le business model

Le secteur du numérique n'a jamais cessé de faire évoluer son business model depuis sa montée en puissance dans les années 70. Mais, ce qui se passe actuellement - notamment avec l...

Publicité