Jalios : la croissance passe par le développement territorial et de l'offre

Vincent Buthors, le CEO de Jalios, compte sur l'agence lyonnaise pour réaliser 3M€ de CA d'ici cinq ans.

Vincent Buthors, le CEO de Jalios, compte sur l'agence lyonnaise pour réaliser 3M€ de CA d'ici cinq ans.

En 2016, l'éditeur de solutions pour l'espace de travail numérique, Jalios, a ouvert une agence supplémentaire à Lyon et lancé une filiale dédiée au digital learning. Il compte sur la première pour réaliser 3M€ de CA d'ici 5 ans et sur la seconde pour faire le double. 

Jalios s'étend dans le Sud-Est. L'éditeur de solutions pour l'espace de travail numérique (intranet collaboratif, portail, RSE, gestion documentaire, etc) a ouvert une agence à Lyon. Après celle de Nantes, ouverte il y a un an et demi, c'est la deuxième implantation en région de la société, basée au Chesnay (78). Pour l'instant composé d'un consultant multi-rôles et d'un commercial, l'agence est dirigée par Nicolas Turlay.

Sa mission va être de renforcer la présence de Jalios dans la région, tant auprès des clients que des intégrateurs. « Nous travaillons à 90% en indirect. Le rôle de l'agence va être d'accompagner les partenaires dans la détection, la réalisation et la finalisation des projets », explique Vincent Bouthors, CEO de Jalios. L'éditeur, qui s'adresse principalement aux ETI, étant très centré sur la région parisienne, son objectif est de dynamiser le marché en province.

D'autres régions à couvrir

« Nous devrions ouvrir prochainement d'autres agences pour couvrir les régions où nous ne sommes pas présent. Nous avons pour principe de nous baser sur une croissance uniquement organique et en fonds propre, c'est pourquoi nous ne souhaitons pas aller trop vite », explique le dirigeant. Pour autant, il affiche de solides objectifs et mise sur une forte accélération de la croissance.

Fondé il y a 14 ans, Jalios devrait réaliser au titre de son exercice décalé 2016-2017 un chiffre d'affaires de 7 M€, en croissance d'environ 20%. « Pour l'agence lyonnaise, nous espérons qu'elle réalisera 3M€ de CA d'ici cinq ans. Nous comptons aussi y doubler les effectifs sur cette période », détaille Vincent Buthors. En Allemagne, ou l'éditeur vient également d'ouvrir une agence, il espère atteindre les 6M€ de facturations dans le même laps de temps. « Le marché des ETI est beaucoup plus dynamique Outre-Rhin », explique le dirigeant.

Une filiale pour le digital learning

Mais Jalios ne compte pas uniquement sur son développement territorial pour nourrir sa croissance. Il diversifie également son offre. En 2016, l'éditeur a ainsi ouvert une filiale dédiée au digital learning et au partage des connaissances en entreprise, baptisée 1Day1Learn. « Nos principaux concurrents sont Google, IBM et Microsoft. Face à eux, nous n'avons d'autres choix que d'innover et d'étendre notre offre pour rester dans le match. Pour l'instant cela fonctionne puisque nous sommes le deuxième éditeur de solutions pour l'espace de travail numérique dans l'Hexagone, derrière Microsoft », explique Vincent Buthors. Pour cette nouvelle filiale il anticipe également un chiffre d'affaires de 6M€ d'ici cinq ans.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers » prouvent une fois de plus la...

Publicité