L'indirect va progresser en France sauf dans les desktop

IDC France publie une étude très complète sur l'évolution de l'indirect en France d'ici 2016. La progression s'incarne dans les chiffres et passe par de nouvelles prestations que le channel a su intégrer.

L'indirect se déploie dans trois grandes familles de produits et de prestations : matériels, services et logiciels.  Concernant le matériel, l'étude montre à la fois le maintien d'une croissance dans l'indirect sur 2012, avec +2%, mais la perspective d'une décroissance pour les années à venir, de -1,4%. La croissance 2012 apparaît comme une surprise.  Elle s'explique par le maintien de bonnes performances dans le stockage, les PC portables, les équipements réseaux. Les imprimantes font même un bond de 10%.

Toujours dans le matériel et en 2012, deux secteurs sont en forte décroissance : les desktops d'une part, les serveurs de l'autre.  Mais concernant ces derniers, il faut distinguer les x86 des non x86. Les premiers ont connu une forte croissance car 2012 était une année de renouvellement. Les cycles sont rapides et les prix élevés sur ce marché. Quant aux desktops, c'est une baisse inéluctable qui affecte le segment et pèse sur les chiffres de l'indirect dans leur ensemble.

Montée des services propres aux revendeurs

Les services progressent avec la montée de ceux propres aux revendeurs, donc indépendants des services fournisseurs qu'ils peuvent revendre. Les services managés virtualisés sont également en forte hausse de même que l'hébergement. La plus forte progression est due aux logiciels, avec trois catégories particulièrement fortes : les applications CRM, les logiciels de développement et de déploiement (dont tests et mesures), les logiciels d'infrastructure.

Pour les années à venir, les perspectives entre les trois grandes familles de l'indirect (matériel, services, logiciels) va se modifier. Si les logiciels restent en croissance de 4,6% et les services de 3,4%, le matériel va entrer en phase de décroissance. Les logiciels sont traditionnellement en tête dans les classements, l'indirect a su prendre à son compte les services et en développer de nouveaux. Quant au matériel, le contraste est fort entre les différentes catégories, mais la tendance globale incite à la baisse.  « La croissance est relativement importante dans les équipements réseaux, modérée pour les imprimantes et les MFP, les PC et Desktop enregistrent une décroissance, forte, les PC portables une décroissance moyenne », nous explique Stéphane Krawczyk, senior research analyste chez IDC France qui a piloté cette étude.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Affichage dynamique : les portes s'ouvrent pour les revendeurs IT

Affichage dynamique : les portes s'ouvrent pour les revendeurs IT

Avec des clients dans quasiment tous les secteurs, des prix en baisse et des solutions qui commencent à être moins compliquées à installer, le marché de l'affichage dynamique a du ...

IT : panique sur le business model

IT : panique sur le business model

Le secteur du numérique n'a jamais cessé de faire évoluer son business model depuis sa montée en puissance dans les années 70. Mais, ce qui se passe actuellement - notamment avec l...

Publicité