L'intégrateur Cirruseo se lance dans l'édition de logiciels pour Google Apps

Thomas Artiguebieille, directeur produit de Cirruseo, espère voir l'activité logiciel prendre son indépendance vis-à-vis de l'activité intégration.

Thomas Artiguebieille, directeur produit de Cirruseo, espère voir l'activité logiciel prendre son indépendance vis-à-vis de l'activité intégration.

Cirruseo annonce la sortie de Powertools for Google Drive, une solution de GED intégrée à l'outil collaboratif du géant du web. L'activité d'édition que lance ainsi l'intégrateur français sous l'appellation Cirruseo Apps devrait progressivement prendre son indépendance. 

Cirruseo diversifie son activité. L'intégrateur parisien qui tire près de 80% de son chiffre d'affaires de la vente des solutions Google for Work vient d'annoncer le lancement de Powertools for Google Drive. Il s'agit d'une solution de GED directement intégrée à la suite collaborative de Google. « Nous faisions de nombreux développements complémentaires autour de Google Drive. Beaucoup de nos clients nous réclamaient un système de gestion documentaire intégré à l'outil, raconte Thomas Artiguebieille, Directeur Produit Cirruseo Apps. Dans la mesure où les demandes étaient souvent similaires nous avons décidé d'éditer une solution générique ». Créée pour mener à bien ce projet et dotée d'un effectif de huit personnes (sur un total de 30 pour Cirruseo), l'entité Cirruseo Apps a entamé le développement de Powertools for Google Drive au début de l'année. Elle a rapidement associé ses clients au processus. « Nous leurs avons fournis dès juin des versions bêtas pour adopter un mode de développement agile. C'était du gagnant-gagnant », explique le directeur produit.

Maintenant opérationnelle, la solution est déjà installée chez une dizaine de clients où 2 000 collaborateurs l'utilisent activement. Powertools for Google Drive permet d'intégrer directement dans l'outil collaboratif de Google une solution de GED et de reporting. «Les clients ont la possibilité de créer des référentiels de données et de mettre en place des processus de traitement automatisés. L'outil de reporting permet aux utilisateurs de mesurer l'investissement de chacun sur Google Drive », explique Thomas Artiguebieille. Même si Google ne s'est pas investi dans le projet, la firme était très enthousiaste. « Contrairement à d'autres solutions qui intègrent Drive comme base de données, la nôtre est intégrée dans l'outil de Google et ne change pas l'interface », déclare Thomas Artiguebieille.

Une commercialisation en direct sur le marché français

Pour diffuser Powertools for Google Drive, Cirruseo compte utiliser plusieurs leviers. Dans l'Hexagone, l'intégrateur va s'appuyer sur sa propre force commerciale pour proposer sa solution à des TPE et a des grands comptes. Elle est également disponible sur internet via la market-place de Google avec une période d'essais gratuite de 30 jours. La firme de Mountain View la recommande également à ses clients en fonction de leurs besoins. « Google reste toutefois très neutre et ne met pas forcément notre solution en avant par rapport à d'autres », précise Thomas Artiguebieille. À l'étranger, Cirruseo compte nouer des partenariats avec des homologues pour commercialiser Powertools for Google Drive en mode indirect.

Vers un développement accru de l'activité logiciel ?

Cirruseo Apps devrait progressivement prendre son indépendance vis-à-vis de la maison mère, peut-être par le biais d'une filialisation. « Pour nouer des partenariats il est important de bien différencier l'activité intégrateur de l'activité logiciel », explique le directeur produit. En outre, d'autres briques logicielles devraient voir le jour dans les années à venir. « Nous avons faits de gros investissements en R&D pour lancer notre solution. Nous n'allons pas tout de suite nous relancer dans un gros projet mais développer des soft pour venir renforcer l'offre de Powertools for Google DriveTM », précise Thomas Artiguebieille. Aujourd'hui, Cirruseo Apps est en train de lancer des phases pilotes auprès de gros clients encore tenus secrets. « Nous ne nous sommes pas vraiment fixés d'objectifs précis en termes de chiffre d'affaires, déclare le directeur produit. Le but du jeu est déjà de réussir à nous mettre à l'équilibre tout en maintenant nos investissements en R&D .»

 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers » prouvent une fois de plus la...

Publicité