Le groupe Sequoïa se développe en Alsace et sur le marché de l'impression 3D

Directeur des ventes de Sequoïa Audit, Ludovic Hudebine est aussi chargé de piloter le développement de l'activité du groupe Sequoïa dans la 3D.

Directeur des ventes de Sequoïa Audit, Ludovic Hudebine est aussi chargé de piloter le développement de l'activité du groupe Sequoïa dans la 3D.

Rachetés par le groupe Sequoia, les bureauticien alsaciens Dyctal et Saga ont été fusionnés avec sa filiale RBR. Dyctal Bureautique, la nouvelle entité issue de ce rapprochement, doit notamment contribuer au développement de l'activité du groupe dans le domaine de la 3D.

Le groupe Sequoïa est un acteur de poids sur le marché des produits et des services d'impression dans l'Est de la France. Sis à Metz, il est particulièrement bien implanté dans l'ex-lorraine où ses filiales Est Multicopie, A4 A3 Bureautique et Reproburo exploitent 10 agences plus une à Charleville-Mézières. Egalement présent dans l'ex-Alsace à travers la société RBR, le groupe souhaitait s'y développer davantage. L'occasion lui en a été donnée en avril dernier avec le rachat des sociétés Dyctal et Saga Documents Systems qui possédaient le même actionnaire. Dans la foulée, ces deux entités ont été fusionnées avec RBR sous le nom de Dyctal Bureautique. L'opération a donné naissance à un ensemble de trois agences (à Hoenheim, Colmar et Mulhouse) représentant 9 M€ de chiffre d'affaires et 42 collaborateurs au sein d'un groupe pesant lui-même 45 M€ de facturations pour 200 collaborateurs.

Palier la baisse du coût à la page

Comme Est Multicopie dont il est une filiale directe, Dyctal Bureautique joue un rôle particulier au sein de Sequoïa. Tout en menant à bien leur métier de bureauticiens, les deux entités sont en effet chargées du développement de l'activité du groupe dans le domaine de l'impression 3D. L'intérêt de ce dernier pour cette technologie se manifeste à la fin 2015. Est Multicopie organise alors une grosse manifestation chez un de ses clients où il présente une gamme d'imprimantes tridimensionnelles plutôt orientées vers les métiers des arts graphiques. Depuis, l'entreprise étudie le marché, référence des fournisseurs et réalise quelques ventes. « Pour l'heure, parler de diversification serait un grand mot, indique Ludovic Hudebine, le directeur des ventes de Sequoïa Audit chargé de piloter le développement de l'activité du groupe dans la 3D. Notre vision est qu'il se passe quelque chose et que les constructeurs issus de l'impression 2D commencent à s'y intéresser. Sachant que le coût par page est de moins en moins rémunérateur dans le domaine de l'impression bureautique, il est intéressant de nous positionner très tôt sur un marché émergent. »

Tripler les revenus dans la 3D d'ici trois ans

En 2016, le chiffre d'affaires du groupe Sequoïa dans l'impression 3D n'a été que de 300 K€. « Cela peut sembler plutôt décevant si l'on considère que ce marché est en pleine croissance. Mais c'est finalement un bon résultat puisque nous n'avons pas encore sorti la grosse artillerie pour développer nos ventes », explique Ludovic Hudebine. Aux dires de ce dernier, Est Multicopie et Dyctal Bureautique vont redoubler d'efforts à compter d'octobre prochain, notamment en approfondissant la formation de leurs techniciens et de leurs avant-vente dans l'impression 3D. Un évènement clients orientés à 100% sur cette technologie devrait également être organisé. A l'issue des trois années à venir, le groupe Sequoïa table sur triplement de ses revenus dans la 3D.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité