Le résultat opérationnel d'Umanis a progressé de 224% au S1

Au regard de ses résultats au premier semestre, Umanis a décidé d'augmenter de 13 à 16 millions d'euros ses prévisions de bénéfice net pour l'année. (crédit photo : DR)

Au regard de ses résultats au premier semestre, Umanis a décidé d'augmenter de 13 à 16 millions d'euros ses prévisions de bénéfice net pour l'année. (crédit photo : DR)

Bien aidée par le rachat de Cella Informatique, Umanis affiche un chiffre d'affaires de 95,7 millions d'euros, en hausse de 23%, pour le compte du premier semestre 2017. La rentabilité de la SSII s'est littéralement envolée, au point qu'elle relève de 3 millions d'euros ses prévisions de bénéfice net annuel.

Finalisé fin 2016, le rachat de Cella Informatique gonfle les résultats d'Umanis. Au premier semestre 2017, la SSII a vu son chiffre d'affaires progresser de 23% (+2% en organique) pour s'établir à 95,7 millions d'euros. La société de services a profité de la publication de son bilan semestriel pour annoncer l'arrêt de ses activités de négoce de matériel informatique portées par sa filiale Umanis Computer. Au premier semestre, cette dernière a dégagé 1,1 M€ de revenus et enregistré 400 K€ de pertes.

Egalement impacté par l'acquisition de Cella Informatique et l'apport de produits non récurrents à hauteur de 2,1 M€, le résultat opérationnelle de la SSII s'est envolé de 224% et s'établi à 9,7 millions d'euros. Umanis assure également que ses activités big data et transformation numérique affichent une rentabilité en nette progression.

Tous ces élément permettent à Umanis d'afficher un résultat net de 7,5 M€, soit 3,5 fois plus qu'au premier semestre 2016. Et il faudra s'attendre à ce que cette tendance à la hausse s'amplifie d'ici la fin de l'année. Au second semestre c'est l'acquisition de Primlog, finalisée en juillet, qui devrait à son tour venir gonfler les résultats d'Umanis. La SSII espère publier un chiffre d'affaires annuel de 195 millions d'euros contre 153,3 l'an passé. Elle vise en outre un résultat opérationnel de 16 millions d'euros, soit 3 millions de plus que ce qu'elle avait précédemment annoncé.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Publicité