Les entreprises françaises en retard sur le cloud

L'Insee montre que les entreprises française achètent moins de services cloud que leurs homologues européennes.

L'Insee montre que les entreprises française achètent moins de services cloud que leurs homologues européennes.

Selon l'Insee, les entreprises françaises sont en dessous de la moyenne européenne dans leurs achats de services cloud.

Il n'y a pas que les grands cabinets d'études pour mesurer l'impact du cloud dans les entreprises françaises. L'Insee, organisme d'Etat chargé de la statistique, livre pour la deuxième année consécutive ses chiffres sur le marché du cloud computing en France, toutes tailles d'entreprises confondues. 17% des entreprises, de plus de dix salariés, ont acheté des services de cloud computing en 2016. C'est 21% pour l'ensemble de l'Europe et 16% en Allemagne.

Plus on monte en taille dans les entreprises, plus le cloud est répandu. Ainsi, dans les entreprises de 250 salariés et plus, 48% d'entre elles utilisaient des services de cloud computing en 2016, contre 36% en 2014. Dans les entreprises de 20 à 249 personnes, c'est 21% en 2016, et 13% pour les TPE entre 10 et 19 salariés.

Le stockage de fichiers est le service le plus utilisé

En termes plus fonctionnels, le stockage de fichiers est le service le plus utilisé, dans 69% des cas, la messagerie pour 61%, juste devant l'hébergement de bases de données. D'autres services, utilisés par moins de 30% des entreprises françaises, sont néanmoins en développement : logiciels de comptabilité, relation client, recours à la puissance de calcul.

L'enquête montre également que 58% des sociétés interrogées utilisent le cloud via des serveurs dédiés, 59% via des serveurs partagés, 17% ayant recours aux deux. Seul le cloud privé augmente au détriment de serveurs partagés (donc du cloud public), l'utilisation des deux reste stable.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers » prouvent une fois de plus la...

Publicité