Microsoft en passe de substituer Team à Skype For Business

Microsoft Teams va devenir le premier outil de communication d'Office 365. (crédit : Microsoft)

Microsoft Teams va devenir le premier outil de communication d'Office 365. (crédit : Microsoft)

Lancé il y a six mois par Microsoft, Teams, rival de Slack, va devenir progressivement le client de communication principal d'Office 365. en remplacement de Skype for Business. Le support de ce dernier continuera toutefois à la fois pour les versions on premise que cloud.

Microsoft remplacera Skype for Business par Teams qui deviendra le client de communication principal d'Office 365. Teams est livré en bundle avec la suite de productivité. La firme de Redmond affirme que 125 000 entreprises utilisent aujourd'hui globalement sa plate-forme de messagerie instantanée lancée il y a six mois pour concurrencer Slack. Teams tourne déjà sur l'infrastructure cloud de Skype pour les appels vidéo et audio. « Cette nouvelle infrastructure est très prometteuse, car elle permettra des innovations rapides et fournira des expériences de communication de meilleure qualité », a déclaré Microsoft lors de l'événement Microsoft Ignite qui se déroule du 25 au 29 septembre à Orlando, Floride. Skype for Business avait succédé en 2015 à l'outil de communication unifié Lync pour devenir le principal outil de vidéoconférence de Microsoft.

Selon Alan Lepofsky, vice-président et analyste principal de Constellation Research, la décision de remplacer Skype for Business par Teams devrait être accueillie « de manière très positive » par les clients, car la réduction du nombre d'applications simplifiera le portefeuille de produits de Microsoft. « Cette limitation dans le choix d'applications devrait se traduire par une expérience collaborative plus transparente pour les utilisateurs finaux », a estimé l'analyste. Quant à Larry Cannell, directeur de la recherche de Gartner, il a qualifié cette décision « d'audacieuse » au moment où Microsoft est confrontée à une forte concurrence sur le marché de la collaboration d'entreprise. « Avec Teams, Microsoft n'essaye pas simplement de rivaliser avec Slack, Cisco ou d'autres produits, l'éditeur essaye d'imposer de nouvelles règles du jeu dans la collaboration par équipe », a-t-il déclaré. « En remplaçant le client desktop Skype for Business Onlline par Teams, Microsoft étend l'expérience des équipes à un public nettement plus large », a ajouté Larry Cannell.

Des fonctions de communication renforcées

Teams remplacera Skype for Business « progressivement », a précisé Microsoft dans un blog. Mais l'éditeur prévoit de poursuivre le support des déploiements Skype for Business sur site et dans le cloud. Microsoft livrera également une nouvelle version de Skype for Business Server au second semestre 2018. La firme de Redmond n'a pas donné de date de mise à la retraite de Skype for Business, mais Patrick Moorhead, de Moor Insights & Strategy, a déclaré que les utilisateurs auront largement le temps de migrer vers la nouvelle plateforme. « À mon avis, il n'y a pas trop à s'inquiéter de l'abandon de Skype for Business, car Microsoft laissera, comme toujours, plusieurs années aux clients pour effectuer la transition », a-t-il déclaré.

Microsoft a également profité de la conférence Ignite pour annoncer de nouvelles fonctions dans Teams. L'outil pourra notamment émettre et recevoir des appels du réseau téléphonique public, placer des appels en attente, gérer le transfert d'appel et il sera doté d'une messagerie vocale. Une fonction de conférence audio, disponible dès maintenant en version preview, permettra aux utilisateurs de rejoindre une réunion Teams en composant un numéro de téléphone. L'interopérabilité avec Skype for Business a également été renforcée. Microsoft a déclaré que Teams serait le pivot de ce qu'il appelle les « communications intelligentes ». L'éditeur envisage déjà de nouvelles fonctionnalités comme la sélection de documents en amont d'une réunion, l'enregistrement et la retranscription des conversations, et la communication de notes et de rapports pertinents aux équipes Teams. Plus tôt ce mois-ci, l'éditeur avait déjà ajouté à son outil de collaboration l'option d'accès « invité », ainsi que des intégrations avec le portefeuille de produits Adobe.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Publicité