Mieux vaut garder Windows 7 qu'opter pour Windows 8, selon Gartner

« Dans un an ou deux, il y aura une autre version de Windows 8 et d'IE » selon Gratner (photo DR)

« Dans un an ou deux, il y aura une autre version de Windows 8 et d'IE » selon Gratner (photo DR)

Lors d'une conférence, le cabinet d'études Gartner a conseillé aux entreprises à rester ou à migrer sur Windows 7 plutôt que d'aller sur Windows 8. L'accélération des publications des mises à jour du dernier OS effraye les entreprises. Steve Ballmer réfute ces problèmes.

A l'occasion de sa conférence annuelle à Orlando, Gartner a estimé que les entreprises préféreront consolider leur migration d'OS sur Windows 7 plutôt que de basculer sur Windows 8.1. « Il y a de fortes chances que les entreprises restent sur Windows 7 aussi longtemps que possible », a expliqué Michael Silver, analyste au Gartner. Il fonde sa prévision sur la tactique des entreprises face à un double changement, le rythme des mises à jour et le passage à l'interface utilisateur Metro ou Modern. Il déclare que « dans un an ou deux, il y aura une autre version de Windows 8 et d'IE ».

Le cabinet d'études considère ces changements comme un « hold up » et pousse les entreprises à rester sur Windows 7. Une diapositive passée lors de l'évènement titrait sur « utiliser le cycle de vie de 10 ans de Windows 7/Office 2010 ». En effet, la firme de Redmond s'est engagée à assurer le support principal de Windows 7, c'est-à-dire jusqu'au 13 janvier 2015 pour les correctifs techniques et de sécurité. Après cette date, un support étendu fournira les mises à jour de sécurité jusqu'au 14 janvier 2020. Pour Office 2010, ce support s'arrêtera au 13 octobre 2020. Pour éviter les mêmes problèmes de migration depuis Windows XP, Gartner incite les entreprises à s'interroger sur une migration post Windows 7 à la fin de 2017 et fin 2018 pour l'évolution d'Office 2010.

Le temps de l'entreprise n'est pas celui de Microsoft

La bascule sur Windows 8 impose des contraintes, souligne Michael Silver, dont celle de suivre le rythme des différentes versions de l'OS et de la suite bureautique. Cela implique une accélération de la cadence traditionnellement constatée dans les entreprises, 12 mois pour tester et adapter les applications et 12 mois de déploiement. Aujourd'hui, les entreprises devraient réaliser ces différentes actions en seulement 12 mois. Microsoft va lancer Windows 8.1 cette semaine, mais les analystes s'attendent à voir arriver Windows 8.2 dans un an. De plus, selon un responsable marketing de Microsoft, « les utilisateurs de Windows 8 auront deux ans pour évoluer vers 8.1 après sa disponibilité générale et continuer à bénéficier du support des cycles de Windows 8 ».

Michael Silver estime que « c'est ce genre de cadence qui va submerger la plupart des entreprises ». Il ajoute que « cette accélération est le point le plus douloureux pour elles, car elles ne savent pas si leurs applications fonctionneront avec les dernières versions de Windows et IE ». En moyenne, les entreprises ont une application pour 10 à 20 utilisateurs, selon Gartner. Dans les grandes entreprises, on dénombre plusieurs centaines d'applications.

Steve Ballmer réfute les problèmes liés au rythme

Dans un entretien à la conférence Gartner, le CEO de Microsoft a rejeté la plupart des objections sur l'accélération des rythmes de publication des OS et des navigateurs. Lorsque David Cearley, analyste au cabinet d'études a noté que les entreprises étaient préoccupées par ce cycle accéléré de publication, Steve Ballmer a secoué la tête en déclarant « permettez-moi de repousser cette idée. Si nos clients ont pris nos DVD, les installent et utilisent des logiciels en mode on-premise, vous nous dites : ne pas mettre à jour ce logiciel très souvent, deux ou trois ans, c'est parfait ». Il poursuit « mais si nous livrons ce qui est un service comme ce que nous faisons avec Office 365, alors nos clients nous disent : nous voulons être à jour à tout moment ». Un discours un peu simpliste pour Michael Silver pour qui Windows n'est pas un service comme peut l'être Office 365.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Affichage dynamique : les portes s'ouvrent pour les revendeurs IT

Affichage dynamique : les portes s'ouvrent pour les revendeurs IT

Avec des clients dans quasiment tous les secteurs, des prix en baisse et des solutions qui commencent à être moins compliquées à installer, le marché de l'affichage dynamique a du ...

IT : panique sur le business model

IT : panique sur le business model

Le secteur du numérique n'a jamais cessé de faire évoluer son business model depuis sa montée en puissance dans les années 70. Mais, ce qui se passe actuellement - notamment avec l...

Publicité