Mounir Mahjoubi, l'ancien directeur du CNNum, devient secrétaire d'état au Numérique

Mounir Mahjoubi, nouveau secrétaire d'Etat au Numérique, suit les technologies de l'information depuis de nombreuses années. (Crédit D.R.)

Mounir Mahjoubi, nouveau secrétaire d'Etat au Numérique, suit les technologies de l'information depuis de nombreuses années. (Crédit D.R.)

Après Axelle Lemaire et Christophe Sirugue, le secrétariat d'Etat au Numérique est confié à Mounir Mahjoubi, une figure connue du microcosme numérique parisien, ancien président du CNNum.

En janvier dernier, Mounir Mahjoubi avait quitté la présidence du Conseil national du numérique, le CNNum, pour rejoindre le mouvement En Marche et devenir responsable numérique de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron, élu Président de la République française le 7 mai 2017. Il vient d'être nommé secrétaire d'Etat au numérique dans le Gouvernement du Premier Ministre Edouard Philippe. A ce poste, il succède à Christophe Sirugue qui a remplacé fin février Axelle Lemaire. Cette dernière avait porté le projet de loi pour une République numérique adopté en septembre 2016.

Diplômé de l'Institut d'Etudes politiques de Paris, Mounir Mahjoubi a 33 ans. Il a occupé pendant un an la Présidence du Conseil National du Numérique, nommé à ce poste en février 2016 par François Hollande avec la mission de « formuler de manière indépendante (...) des avis et recommandations sur toute question relative à l'impact du numérique sur la société et sur l'économie ». Il a précédemment été directeur général adjoint de l'agence publicitaire BETC Digital. Mounir Mahjoubi connaît l'écosystème des start-ups européennes pour avoir co-fondé en 2011 le réseau LeBridge ayant vocation à connecter les jeunes entrepreneurs et les investisseurs. En 2010, il avait déjà co-fondé La Ruche Qui Dit Oui, start-up du secteur de l'économie collaborative.

Passionné d'informatique depuis longtemps, Mounir Mahjoubi avait déjà accompagné les campagnes numériques à la présidentielle de Ségolène Royal en 2007 puis de François Hollande en 2012.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité