Orange rajoute 500 personnes à son plan de recrutement

Le PDG d’Orange, Stéphane Richard (ci-dessus lors de l'Assemblée générale 2017 du groupe), recrute sur des métiers du numérique particulièrement variés. (Crédit : © RMeigneux/SIPA/Orange)

Le PDG d’Orange, Stéphane Richard (ci-dessus lors de l'Assemblée générale 2017 du groupe), recrute sur des métiers du numérique particulièrement variés. (Crédit : © RMeigneux/SIPA/Orange)

L'opérateur de télécommunications Orange devrait engager 500 personnes de plus qu'initialement prévu sur trois ans dans l'Hexagone. Soit entre 2016 et 2018, un total de 7 500 personnes recrutées, tant pour déployer la fibre optique que sur des profils spécialisés dans le cloud, l'IA, l'IoT ou la cybersécurité.

Stéphane Richard, PDG d'Orange, a fait part des prévisions de recrutement du groupe en France, le mardi 3 octobre, lors d'une rencontre avec les organisations syndicales. Entre 2016 et 2018, l'opérateur table sur un total de 7 500 embauches réalisées, soit 500 personnes de plus que prévu. Si ces chiffres ont été revus à la hausse, c'est pour répondre  à des besoins croissants en compétences numériques et pour faire face aux départs en retraite. En conséquence, les profils recherchés sont variés. Il s'agit essentiellement d'ingénieurs réseau pour assurer le déploiement de la fibre optique, de développeurs, de spécialistes du cloud et de cyber-spécialistes. Des propositions s'adressent également aux professionnels de la virtualisation, de l'IoT et de l'intelligence artificielle ainsi qu'aux métiers de la relation avec les clients, notamment dans la banque.

Chaque année, l'entreprise ouvre, dans toutes ses régions, 5 000 contrats d'alternance et 2 500 propositions de stages à des étudiants, dont près de la moitié sont recrutés en CDI à la fin de leur formation. De plus, afin d'encourager la mixité dans ses équipes, Orange s'est fixé un objectif de 30% de recrutements de femmes sur les prochaines années. Alors que son mandat à la tête de l'opérateur de télécommunications arrive à échéance dans un an, en mai 2018, rappelons que Stéphane Richard a manifesté son souhait de poursuivre sur sa lancée en briguant un troisième mandat.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité