Prés de 90% des smartphones vendus dans le monde au T3 étaient sous Android

Android a encore augmenté ses parts de marché au cours du 3ème trimestre 2016. Crédit : D.R.

Android a encore augmenté ses parts de marché au cours du 3ème trimestre 2016. Crédit : D.R.

Google assoit sa domination sur le marché des OS mobiles, avec 87,5% de parts de marché, ce qui représente plus de 328 millions de terminaux Android livrés au cours du 3ème trimestre 2016.

Avec 87,5% du marché mondial, Android reste le système d'exploitation mobile le plus vendu, selon le cabinet Strategy Analytics. Sur ce 3ème trimestre, les livraisons se sont établies à 328,6 millions d'unités, soit une hausse de 10,3% par rapport à l'an passé. Si Android a toujours culminé autour des 80%, ce chiffre est la preuve que l'OS de Google a atteint un nouveau sommet. De son côté, Apple a vu ses livraisons chuter de 5,2% à 45,5 millions d'unités contre 48 millions d'unités sur la même période l'an dernier. Toutefois, la baisse est encore plus spectaculaire pour les appareils équipés des autres OS, comme Blackberry et Windows Phone. L'an dernier, 8,2 millions « d'autres » smartphones avaient été écoulés au cours du 3ème trimestre. Cette année, leur nombre s'est limité à 1,3 million.


Pour Woody Oh, directeur de Strategy Analytics, la croissance des OS mobiles au niveau mondial est généralement tirée par les terminaux peu coûteux qui visent en particulier les pays émergents. Cela rend le contexte difficile pour les entreprises qui sont en concurrence sur ce marché. « La plate-forme Android est surexploitée par des centaines de fabricants », estime-t-il. « Peu de fournisseurs de terminaux qui en sont équipés font des profits, et Google, avec sa gamme Pixel, va jusqu'à attaquer ses partenaires constructeurs qui sont à l'origine de la popularité de la plate-forme », a-t-il ajouté. Selon le cabinet, la domination d'Android ne ralentira pas, mais pour se faire une place sur ce marché, les fabricants doivent se battre pour réaliser des bénéfices compte-tenu de marges très faibles.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers » prouvent une fois de plus la...

Publicité