Semestriels SQLI : Les bénéfices fondent de 70%

 Suite aux rachats qu'elle a effectués, SQLI réalise désormais 30% de son chiffre d'affaires à l'international. Illustration : D.R.

Suite aux rachats qu'elle a effectués, SQLI réalise désormais 30% de son chiffre d'affaires à l'international. Illustration : D.R.

Malgré une hausse de 7% de son chiffre d'affaires, SQLI a vu ses bénéfices ramenés à 1 M€ entre janvier et juin derniers. L'ESN a supporté 2,7 M€ de charges non récurrentes.

La progression du chiffre d'affaires de SQLI est demeurée strictement stable au premier semestre. Comme au cours de la première moitié de 2016, la société de services a enregistré des facturations en hausse de 7% (+5% à périmètre constant) à 102,6 M€. Elle explique ce résultat par une croissance à nouveaux très forte (plus de 35%) sur ses marchés stratégiques (commerce omnicanal, solutions web, mobilité) et d'un poids mon fort des projets à faible valeur ajoutée.

23% de turnover en Île-de-France

Cela n'a pourtant pas permis à l'entreprise d'améliorer sa rentabilité, au contraire. Son résultat opérationnel courant s'est en effet replié de 27% à 4,6 M€. La chute est encore plus forte pour le résultat opérationnel (-63%), qui ressort à 1,9 M€, et le résultat net (-70%), qui s'établit à 1 M€. Les raisons évoquées sont les charges de transformations supportées pour faire évoluer davantage l'entreprise vers ses activités stratégiques au détriment des projets concernant directement les systèmes d'informations. Une approche qui a eu un impact sur le taux d'emploi avec un turnover de 23% sur six mois, principalement en Île-de-France. 

Au cours du semestre écoulés, SQLI a ainsi inscrit  2,7 M€ de charges non récurrentes à son bilan. 600 K€ sont liés à la politique RH de la société de services, 700 K€ à ses acquisitions à l'international (Invent Commerce, Star Republic et Osudio) et 900 K€ au regroupement à venir de ses différentes implantations parisiennes sur un site unique.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Publicité