Serveurcom crée sa division cloud en rachetant Planet-Work

Damien Watine, le fondateur et dirigeant de Serveurcom : « Pour nos partenaires, l'accès et la vente de ces nouvelles offres seront aussi simples que ceux de nos solutions de communications unifiées. »

Damien Watine, le fondateur et dirigeant de Serveurcom : « Pour nos partenaires, l'accès et la vente de ces nouvelles offres seront aussi simples que ceux de nos solutions de communications unifiées. »

L'opérateur Serveurcom a mis la main sur l'hébergeur et infogéreur Planet-Work dont le savoir-faire va servir de tremplin au développement d'une division cloud au sein de l'entreprise. C'est sa première acquisition en treize années d'existence.

Le développement de l'offre de serveurcom se poursuit. Après s'être construit un catalogue complet d'opérateur télécom (téléphonie fixe et mobile, FAI, communications unifiées), l'entreprise fondée en 2004 se lance dans l'infogérance et l'hébergement. Pour ce faire, elle a racheté le mois dernier Planet-Work, un spécialiste de ce type de services. Présent sur le marché depuis 1999, ce prestataire basé à Paris a réalisé 1,2 M€ de chiffre d'affaires en 2016. De quoi permettre à Serveurcom de continuer de nourrir sa croissance qui s'est élevée à +150% au cours des quatre dernières années et lui a permis de dégager 15 M€ de facturations l'an passé. Les 20 M€ devraient être dépassés en 2017.

La marque et la direction de Planet-Work conservées

Planet-Work a vocation à être totalement intégré au sein de Serveurcom dont il va devenir la division cloud. Sa marque sera néanmoins conservée et la direction de la stratégie de développement de la nouvelle business unit sera assurée par Arnaud Gautier, le fondateur de Planet-Work. Les solutions de Planet-Work - hébergement de sites Web et d'applications, gestion de noms de domaines - viennent ainsi compléter le catalogue de ce nouveau groupe qui travaille dès aujourd'hui sur l'intégration de nouvelles solutions : PRA/PCA, sauvegarde externalisée...

Comme Serveurcom, Planet-Work a lui aussi développé une stratégie de ventes indirectes. Le premier revendique un réseau de deux cents revendeurs. Ceux-ci vont pouvoir aussi commercialiser les solutions de Planet-Work à travers la plate-forme d'activation de services que l'opérateur mettait déjà à leur disposition pour ses offres historiques. Elle intègre l'ensemble des processus de vente, depuis la création du compte client jusqu'à sa facturation.

De nouvelles acquisitions en prévision

Damien Watine, le fondateur et dirigeant de Serveurcom indique clairement que ce premier rachat devrait être suivi par de nouvelles opérations de croissance externe : « pour compléter notre catalogue par des solutions complémentaires aux nôtres, ou pour étendre notre zone de chalandise à d'autres territoires, nous répondrons présents aux attentes et aux évolutions du marché

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité