Toshiba TFIS veux devenir aussi intégrateur

Didier Halbique et Laurence Nentas, respectivement vice-président en charge des ventes et du nouveau business et directrice marketing et communication de Toshiba TFIS vont assurer la transformation du fabricant. (Crédit Photo : OB)

Didier Halbique et Laurence Nentas, respectivement vice-président en charge des ventes et du nouveau business et directrice marketing et communication de Toshiba TFIS vont assurer la transformation du fabricant. (Crédit Photo : OB)

Conscient que ses clients ne veulent plus uniquement lui acheter des matériels, Toshiba TFIS France souhaite devenir aussi intégrateur de solutions d'impression et de gestion documentaire. Il compose actuellement une équipe d'une quarantaine de personnes qui se dédieront à cette activité.

Lors de sa conférence de presse de rentrée, Toshiba TFIS France, la division chargée des vendre les systèmes d'impression du fabricant japonais dans l'Hexagone, a fait savoir qu'elle comptait étoffer son offre de services dans les prochains mois. Objectif : se défaire de son image de simple constructeur. « Nos clients sont de plus en plus demandeurs de solutions englobant matériels et logiciels, surtout dans le monde de l'impression avec la gestion documentaire », a déclaré Jean-Igor Malfait, le président de Toshiba Tec France.

A travers TFIS, qui s'occupe aussi de la commercialisation de solutions de gestion documentaire et d'affichage dynamique, Toshiba proposait déjà des offres de déploiement et de paramétrage de parc vouées à être commercialisée par les revendeurs IT. « Avec les solutions que nous allons développer pour l'intégration, nous allons aussi couvrir les aspects logiciels pour la gestion documentaire », explique Didier Halbique. Ce dernier a été récemment nommé vice-président en charge des ventes et du nouveau business de Toshiba TFIS pour mener à bien cette transformation.

Proposer l'intégration à travers le channel

La nouvelle recrue compose actuellement une équipe d'une quarantaine de personnes qui devrait être opérationnelle d'ici fin octobre. « Bien sûr, il n'est pas question de court-circuiter nos partenaires intégrateurs. Nous allons travailler de manière croisée avec notre channel », précise Didier Halbique. En pratique, Toshiba assurera les services d'intégration pour ses partenaires uniquement pour ceux qui n'en ont pas les compétences ou la volonté. Le fabricant assure par ailleurs qu'à travers cette initiative, il souhaite aussi aider ces revendeurs à se former.

Pour faire avancer son projet, Toshiba TFIS a également annoncé la nomination de Laurence Nentas, ex Sage, au poste de directrice marketing et communication. C'est elle qui va s'atteler à transformer l'image du fabricant en fournisseurs de services IT, avec un certain niveau d'ambition. « Nous souhaitons que ce nouveau business représente 30% des facturations de Toshiba Tec France [Ndlr : la filiale de Toshiba qui englobe TFIS] d'ici 5 ans », clame Jean-Igor Mailfait. En 2016, Toshiba Tec a réalisé 260 millions d'euros de chiffre d'affaires en France.

Toshiba TFIS lance un MFP hybride à encre effaçable

Toshiba TFIS frappe un grand coup auprès des entreprises qui attachent de l'importance à leur empreinte écologique. Le fabricant a profité de sa conférence de presse de rentrée pour présenter un MFP hybride capable d'imprimer en noir et blanc ou avec une encre bleue effaçable. Cette technologie, développée en partenariat avec le fabricant de stylos Pilot, permet de réutiliser jusqu'à 5 fois une feuille ayant déjà servie. Il suffit de la remettre dans le bac de papier dédié et le MFP se charge d'effacer la précédente impression à l'aide d'une gomme spéciale.

Toshiba présente un MFP hybride capable d'imprimer avec une encre effaçable.

Le MFP hybride de Toshiba TFIS permettrait de réduire l'empreinte environnementale d'un parc d'impression de plus de 60%. (Crédit photo : OB)
 

« Nous nous sommes rendus compte que beaucoup d'utilisateurs impriment des documents qui ont une très courte durée de vie. C'est finalement beaucoup de papier gâché », explique Laurence Nentas, directrice marketing et communication de Toshiba TFIS. En moyenne, ces MFP hybrides, disponibles en trois vitesses d'impression (35, 45, et 50 pages par minutes) permettraient d'économiser environ trois ramettes de papier par employé et par an. Leur utilisation réduirait en outre de 65% l'impact du parc d'impression sur la consommation de CO2 par rapport à des machines classiques.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité