Toujours plus de croissance sur le marché de l'impression 3D

Modèle simple d'usage pour commencer dans la fabrication additive, le modèle d'imprimante 3D Da Vinci de XYZprinting est généralement vendu 289 €. Crédit photo : D.R.

Modèle simple d'usage pour commencer dans la fabrication additive, le modèle d'imprimante 3D Da Vinci de XYZprinting est généralement vendu 289 €. Crédit photo : D.R.

Les ventes mondiales de solutions d'impression 3D ont progressé en volumes comme en valeur au premier trimestre 2017. Néanmoins, l'engouement toujours plus fort pour les produits à usage personnels n'a pas été suivi d'une hausse de chiffre d'affaires sur ce segment de marché.

Si le premier trimestre 2016 fut un bon cru pour les ventes mondiales d'imprimantes 3D, le premier trimestre 2017 l'a été encore davantage. Selon Context, entre janvier et mars derniers, le nombre de produits livrés a en effet progressé de 16%, en bonne partie grâce à la dynamique du segment des matériels à usage personnel (+17% à 88 000 unités).La croissance des volumes globaux a été accompagnée d'une hausse de chiffre d'affaires de 4% consécutive à une demande plus forte pour les matériels d'impression métal industriels aux tarifs élevés.

Le constat est moins positif si l'on considère l'ensemble du segment des produits industriels/professionnels qui s'est replié de 8% en volumes. Néanmoins, la hausse du prix moyen des imprimantes de ce type, passé de 111 241 $ à 128 459$, a permis d'assurer une hausse de 6% des revenus générés par leur commercialisation.

Le prix des imprimantes 3D personnelles en forte baisse

C'est un peu l'inverse qui s'est passé sur le segment des imprimantes 3D personnelles. Malgré sa forte hausse en termes de nombre d'unités écoulées, son chiffre d'affaires a connu une baisse de 1%. Là encore, la variation du prix moyen explique cette situation. Entre les premiers trimestres 2016 et 2017, il a reculé de 172 $ à 970$. En outre, les achats d'imprimantes 3D personnelles restent majoritairement orientés vers des produits vendus sous la barre des 1000 $ qui représentent 75% des livraisons.

S'agissant des solutions 3D personnelles, c'est le taiwanais XYZprinting qui occupe la place de numéro un en volume avec 17 400 unités commercialisées au premier trimestre. En valeur, en revanche, la plus haute  marche du podium revient au néerlandais Ultimaker avec 17,7 M$ de chiffre d'affaires. Dans la catégorie des imprimantes 3D industrielles/professionnels, l'américain Stratasys tient la corde avec 21% de part de marché en volume pour un chiffre d'affaires de 97,6 M$.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité