Windows 8 : 40 millions de licences vendues ou en attente de l'être ?

Pour Microsoft, les premières retombées de Windows 8 sont un succès. Pourtant, la mise en parallèle de chiffres en provenance des cabinets d'études avec les déclarations de l'éditeur permettent d'en douter. Le récent départ du patron de la division Windows ne va pas non plus dans le sens des dernières déclarations de l'éditeur.

« L'aventure ne fait que commencer mais je suis heureuse d'annoncer qu'à ce jour nous avons vendu 40 millions de licences Windows 8 ». L'information est de Tami Reller, tout récemment nommée à la direction financière et marketing de la division Windows chez Microsoft. A l'en croire, le nouvel OS de Microsoft est donc bien parti pour être un best seller. Et pour cause, il ferait pour le moment mieux que son prédécesseur Windows 7 dont 60 millions de licences ont été écoulées deux mois après son lancement. Doit-on pour autant prendre ces informations pour argent comptant ? Sans pouvoir affirmer que Microsoft fait dans la méthode Coué, plusieurs éléments incitent à la prudence.

Des chiffres en inadéquation avec le marché français des PC

En effet, l'éditeur ne précise pas comment se répartissent les ventes de ces 40 millions de licences entre les mises à jour, les ventes directes aux utilisateurs finaux et celles faites aux fabricants de PC dont certaines machines doivent encore se trouver sur les étagères des revendeurs. En France, en tous cas, on sait que Windows 8 a été adoptée par environ 100 000 utilisateurs sur le marché consumer entre les 8 et 26 novembre derniers. C'est en tous cas ce qu'Arnaud Lambert, chef de produit Windows chez Microsoft France, a récemment déclaré au journal Le Point. Globalement, le marché grand français n'aurait donc contribué qu'à hauteur de 0,25% aux 40 millions de licences Windows 8 vendues jusqu'ici par Microsoft. C'est peu lorsque l'on considère qu'au second trimestre 2012 les ventes de PC en France ont représenté environ 2,8% des ventes mondiales d'ordinateurs (Source : Gartner). Certes, ce chiffre ne tient pas compte des ventes de PC aux entreprises. Mais si l'on en croit les chiffres d'IDC, celles-ci n'ont contribué qu'à hauteur de 43% aux achats de PC en France au troisième trimestre 2012. A supposer que les entreprises aient elles-mêmes acheté 100 000 licences de Windows 8, la France ne représenterait que 0,5% des ventes du nouvel l'OS de Microsoft. Difficile à croire.

Pourquoi changer une équipe qui gagne ?

On peut également émettre des doutes sur les 40 millions de licences Windows 8 avancées par Microsoft à la lecture des articles de l'américain Paul Thurott, un bloggeur très bien informé par des sources internes sur l'actualité de Microsoft. Or, d'après ces sources, l'éditeur serait déçu par les ventes de Windows 8 qui sont bien en dessous de ses prévisions. L'information est d'autant plus crédible que Steven Sinofsky, le président de la division Windows de Microsoft a quitté son poste à la mi-novembre. Pour les analystes, la raison de ce départ tient aux résultats des ventes insatisfaisants de Windows 8. On serait tenté de le croire. Quelle raison y'aurait-il en effet à changer une équipe qui gagne ?

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

IT : panique sur le business model

IT : panique sur le business model

Le secteur du numérique n'a jamais cessé de faire évoluer son business model depuis sa montée en puissance dans les années 70. Mais, ce qui se passe actuellement - notamment avec l...

Publicité