Asus ROG Mothership GZ700 : un deux-en-un pour gamers

De type deux-en-un, le le ROG Mothership GZ700 est destiné aux gamers.

De type deux-en-un, le le ROG Mothership GZ700 est destiné aux gamers.

Le design du PC portable Republic of Gamers (ROG) Mothership GZ700 d'Asus est tellement incroyable qu'il faut le voir pour le croire. Et ce n'est pas tout ! Asus a aussi sorti un ROG Zephyrus GX701.

En terme de créativité, on peut dire que Asus a fait très fort : son portable de jeu ROG Mothership GZ700 est différent de tout ce que l'on a pu voir jusqu'à présent. Quand il est fermé, le ROG Mothership pourrait donner l'impression que c'est juste un gros ordinateur portable de jeu de plus à mettre sur le bureau. Mais dès qu'on ouvre la machine, tout change ! D'abord, on positionne l'ordinateur à la verticale et en l'appuyant sur la table, une béquille se déploie à l'arrière.



Même avec son clavier RGB semblable à celui d'une Surface Pro, on voit de suite que le ROG Mothership GZ700 est une machine pour le jeu. (Crédit : Asus)

Ensuite, on ouvre le clavier vers soi, comme si l'on ouvrait une Surface Pro. Et, parce que le ROG Mothership est une machine de jeu, les touches du clavier sont rétro-éclairées. Asus a également intégré une batterie et une connexion sans fil dans le clavier pour pouvoir l'utiliser séparément (une astuce dont la Surface Pro pourrait s'inspirer). Encore plus intéressant, il est possible de plier le clavier en deux quand on l'utilise séparé du Mothership.



Le clavier est équipé d'une batterie et d'une connexion sans fil « à faible latence » de façon à pouvoir l'utiliser séparé du Mothership. (Crédit : Asus)

Du gaming Inside Asus a équipé le ROG Mothership GZ700 d'une puce mobile Core i9-8950HK et de la toute nouvelle puce GeForce RTX 2080 de Nvidia. Côté RAM, le constructeur a supprimé toute mémoire soudée pour la remplacer par quatre slots SO-DIMM pouvant accueillir jusqu'à 32 Go de DDR4 (ou 64 Go, si l'on peut trouver des modules assez grands).

 

La carte mère du ROG Mothership d'Asus intègre une puce Core i9 et une GeForce RTX 2080 sur le circuit imprimé, plus quatre slots SO-DIMM et trois slots PCIe M.2 connectés au Platform Controller Hub (PCH) et au CPU. (Crédit : IDG)

Le stockage est tout aussi inhabituel. Le Mothership comprend trois slots M.2, fonctionnant tous à Gen3 x4 PCIe. Étant donné que la puce Coffee Lake ne supporte pas 12 voies aux vitesses Gen3 sans goulots d'étranglement, Asus s'est approprié huit voies du PCIe connectées directement au CPU qu'il utilise aussi pour le stockage. Selon Asus, les trois peuvent être exécutés en RAID 0 et peuvent offrir une vitesse de lecture de plus de 8 Go/s. On peut se demander à juste titre si le fait de soustraire huit voies PCIe au GPU à un quelconque impact sur les performances. Asus affirme que cet impact est minime, et nous sommes enclins à le croire, car peu de chargements de jeu nécessitent une vitesse PCie Gen3 x16.

L'écran de 17,3 pouces est un écran de type G-sync 144Hz offrant une résolution de 1920x1080. Et ceux qui trouvaient que le Gigabit n'était tout simplement pas suffisant, le Mothership intègre une puce Ethernet Realtek 2.5 Gb/s. Et si vous préférez le sans fil, le Mothership inclut une puce réseau 802.11ax. Enfin, parce que le hardware du Mothership est audacieux, Asus utilise deux batteries de type Power Brick pour le faire fonctionner. Le constructeur n'a pas encore révélé le prix de son Mothership, mais celui-ci devrait être livré en avril.

 

Vu de dessus, on pourrait croire que le ROG Mothership est un ordinateur portable normal. (Crédit : Asus)

Quid du ROG Zephyrus GX701 ?

Asus a également décidé de livrer une mise à jour du ROG Zephyrus GX501, et de doter notamment son ordinateur portable de bureau ultra-mince d'un écran plus grand. Le ROG Zephyrus GX701 est en effet équipé d'un écran de 17,3 pouces. À part ça, le GX701 a conservé plusieurs caractéristiques de la version 15 pouces, notamment la possibilité de relever le corps de la machine pour améliorer le refroidissement, un clavier positionné en avant et un pavé tactile latéral.

Côté hardware, le GX701 utilise une puce Core i7 six coeurs de 8e génération et intègre la nouvelle carte graphique GeForce RTX 2080 Max-Q de Nvidia. Même si la batterie n'est pas énorme, comparée à celle de nombreux autres ordinateurs portables, Asus affirme que le Zephyrus peut être alimenté par un power brick standard ou un chargeur USB-C PD.

 

Le Zephyrus GX701 permet d'utiliser le mode Optimus pour améliorer l'autonomie de la batterie ou le mode G-Sync pour modifier les fréquences d'images. (Crédit : Asus)

Mais, étant donné que l'USB-C PD est limité à un maximum de 100 watts, ce n'est pas vraiment suffisant pour faire fonctionner le Zephyrus à pleine puissance. Le constructeur a dit qu'il avait ajouté l'option pour ceux qui voulaient utiliser le GX701 comme portable standard en nomade. En tant que tel, l'USB-C est suffisant pour la navigation Web, Office et la plupart des tâches peu gourmandes en ressources. Il suffit donc d'éviter de lancer un jeu. L'autre caractéristique du GX701 sur laquelle on peut s'interroger, c'est la possibilité d'utiliser le G-Sync standard pour les fréquences d'images à débit variable. Sur toutes les autres machines de jeu portables, cela signifie que le GPU est toujours actif, mais Asus dit que le Zephyrus possède une fonction permettant de passer en mode économie d'énergie Optimus, lequel désactive la carte GeForce et utilise les graphismes Intel à la place.



Le Zephyrus GX701 d'Asus dispose d'une caméra externe. (Crédit : Asus) 

Enfin, Asus a décidé d'abandonner la webcam intégrée pour la remplacer par un module de caméra webcam, ce qui ne devrait pas plaire à tout le monde. Asus n'a pas divulgué le prix du GX701, mais la machine devrait également être disponible dès le mois d'avril.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité