Les salaires dans l'IT progressent toujours selon Hays

La demande autour des profils informatiques a contribué à revoir à la hausse les grilles de salaires en vigueur dans le secteur, selon Hays. (crédit : D.R.)

La demande autour des profils informatiques a contribué à revoir à la hausse les grilles de salaires en vigueur dans le secteur, selon Hays. (crédit : D.R.)

Dans sa dernière étude, Hays indique que les salaires 2017 du secteur de l'informatique et des télécoms ont encore progressé, en partie en raison de la rareté sur certaines compétences. Parmi les profils les mieux lotis, un responsable sécurité ayant 3 à 5 ans d'expérience pourra percevoir jusqu'à 65 000 € de rémunération brute annuelle, voire 130 000 € s'il revendique 8 ans dans la fonction. Un niveau proche des fourchettes de salaires versés en 2017 aux DSI.

Le cabinet de recrutement Hays vient de publier pour la huitième année les résultats de son étude de rémunération nationale réalisée avec le groupe RegionsJob. Elaborée à partir d'un panel de plus de 4 000 candidats et clients, cette étude permet de rendre compte des tendances en matière d'évolutions des salaires dans l'informatique et les télécoms mais également dans les services IT. « Globalement, les rémunérations de profils informatiques n'ont cessé de croître ces dernières années », soulignent les auteurs de l'enquête. Une tendance qui s'explique par une hausse de la demande dans les métiers du numérique qui incite les entreprises a constamment réévaluer les salaires. Par conséquent, ces dernières proposent de plus en plus un système de rémunération composé d'une partie fixe et d'un variable auxquels s'ajoutent d'autres avantages.

salaireIT1
Les salaires des responsables BI (business intelligence) démarrent entre 50 à 60 000 € bruts jusqu'à 3 ans d'expérience. (Crédit : Hays)

Si l'on prend l'exemple du directeur de projet AMOA, on peut dire que 2017 est un bon cru en termes de  salaires. En début de carrière (0 à 3 ans d'expérience), il peut espérer toucher entre 50 et 60 000 euros par an alors qu'avec un peu plus d'expérience (3 à 5 ans), la fourchette potentielle varie entre 65 et 70 000 €. Elle peut même atteindre 100 000 € pour un profil ayant plus de 8 ans d'expertise. Autre fonction très en vue, celle du responsable sécurité. Dans cette profession, un candidat ayant 3 à 5 ans d'expérience pourra percevoir entre 65 000 € et 85 000 € (5 à 8 ans d'expérience), voire 130 000 € s'il revendique 8 ans dans la fonction. Des chiffres proches des salaires versés en 2017 aux DSI (60 à 70 000 € en début de carrière, 70 à 80 000 € pour 3 a 5 ans d'expérience et 95 à 150 000 € (pour 8 ans minimum). Si les informaticiens sont plutôt bien lotis, des disparités importantes continuent d'accentuer le clivage Paris/Région. Les postes hors de l'Ile-de-France souffrent en effet d'une rémunération de 15 à 20% inférieure aux salaires parisiens.

salaireIT2
L'administrateur de base de données ou DBA, un poste qui se transforme avec l'évolution des technologies, touche 35 000 € bruts annuels en début de carrière et jusqu'à 65 000 € bruts après 8 ans d'expérience. (Crédit : Hays). Comparativement, le responsable réseaux peut espérer 45 000 euros bruts en début de carrière et jusqu'à 80 000 euros bruts annuels après 8 ans dans la fonction.

Comme l'an dernier, Hays s'est également penché sur les grilles de rémunérations pratiquées pour la facturation des services informatiques. Les résultats montrent qu'en 2017,  la politique de rémunération est plutôt stable pour l'ensemble des profils d'informaticiens indépendants.  La moyenne de rémunération (mesurée en Taux journalier moyen, dit « TJM » ou « taux journalier ») oscille, cette année encore, entre 420 et 570 euros par jour. Pour un même poste, la rémunération d'un travailleur indépendant est en moyenne 30% plus élevée que celle d'un salarié en CDI. Les revalorisations des  taux journaliers se font rarement en cours de mission, sauf en cas de prolongation, précise l'enquête en ajoutant que ces évolutions de taux, définies entre 4 et 6%, ont généralement lieu lors de la transition entre deux missions.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité