Prévisions erronées : les projections ratées des analystes pour 2013

En 2009, IDC estimait que les ventes de PC allaient connaitre une croissance à deux chiffres jusqu'en 2013... elles reculent cette année de 10,1%

En 2009, IDC estimait que les ventes de PC allaient connaitre une croissance à deux chiffres jusqu'en 2013... elles reculent cette année de 10,1%

Nos confrères d'InfoWorld ont plongé dans leurs archives et retrouver les prévisions qu'avaient fait les analystes quelques années plus tôt. Ils ont ainsi pu constater si les entreprises de l'IT avaient bien fait d'en tenir compte. 

Transportez-vous à la fin des années 2000, quand l'iPhone 3GS séduisait en masse les consommateurs et l'App Store révolutionnait le mode de consommation des logiciels, quand l'arrivée de Windows 7 éclaircissait le ciel des pro-Microsoft et faisait oublier les tourments de Vista ou lorsque le « Green IT » était présenté comme la grande force de transformation de l'informatique.

En 2008 et 2009, les prévisionnistes ont livré leurs meilleures estimations de ce à quoi pourrait ressembler le monde de l'IT à l'horizon 2013. Comme souvent ces prévisions devaient permettre à l'industrie informatique de déterminer dans quels secteurs investir pour réaliser les meilleurs bénéfices sur les années à suivre.

Aucune entreprise ne veut perdre un pourcentage non négligeable de son budget IT dans des technologies douteuses et toutes veulent en revanche réaliser un maximum de bénéfices avec un minimum d'investissements. Les prévisions établies par les analystes sont justement censées leurs permettre d'éviter ce premier point tout en atteignant rapidement le second.

Maintenant que le futur est arrivé, il est juste de se demander si les professionnels de l'IT ont bien fait d'écouter les prévisions publiées par les analystes en 2008 et 2009. Nos confrères d'InfoWorld ont justement fouillé dans leurs archives et exhumé les prévisions de l'époque pour voir si elles sont toujours d'actualité dans un monde qui, depuis 2008, a vu l'arrivée de l'iPad, la propagation du travail mobile et l'explosion du cloud computing.

Prévision n°1 : Le marché global des technologies IT écologiques devrait culminer à 4,8 Mds$ en 2013

Ce qui s'est passé : la récession est passée par là et le slogan, « Notre technologie est plus verte », est devenu un simple avantage plutôt qu'un but. Les fournisseurs de cloud public comme Google, Apple ou Facebook sont peut-être en train de construire des infrastructures tournées vers les énergies propres mais ils s'acharnent surtout à réduire la consommation de celles déjà existantes. Aux États-Unis, le « Green IT » est un marché en retrait, alors qu'en France c'est encore un cache-misère ou un simple outil de communication pour les grands groupes.

D'un autre côté, il semble qu'il y ait encore une place pour l'informatique verte en Inde. D'après le Gartner, les entreprises du pays vont dépenser cette année 29,4 milliards de dollars dans des systèmes de contrôle de la consommation énergétique, de capture du gaz carbonique ou encore dans l'énergie solaire.

Prévision n°2 : les ventes de PC vont connaître une croissance à deux chiffres entre 2009 et 2013, soutenue par une forte demande pour les ordinateurs portable et les notebooks.

Ce qui s'est passé : l'iPad a débarqué en 2010 et les consommateurs ont massivement délaissé les ordinateurs pour se tourner vers les tablettes. D'après IDC, qui est à l'origine de la prévision initiale, les ventes de PC devraient chuter de 10,1% en 2013.

C'est le plus fort recul jamais enregistré. Il reflète malheureusement une des principales tendances du marché de l'IT : la croissance dans le secteur des ordinateurs personnels est alimentée par les ventes de remplacement. Le marché ne se développe pas. Dans le monde, environ 344 millions d'ordinateurs ont été vendus cette année, bien en deçà des 444 millions initialement prévus en 2009.

Prévision n°3 : les mobiles vont dépasser les PC comme dispositif privilégié pour se connecter à Internet d'ici 2013

Ce qui s'est passé : Bien que le Gartner, à l'origine de cette prévision, n'ait pas répondu aux demandes de renseignements à ce sujet, d'autres entreprises ont surveillé les modes d'accès au web et partagé leurs conclusions. En mars 2013, Adobe a publié une analyse du trafic web réalisée sur 1 000 sites Internet. L'éditeur a constaté que 84% des connexions se font depuis des ordinateurs contre 8 et 7% depuis des tablettes et des smartphones. De son coté, StatCounter qui suit la consultation des sites via les données des réseaux publicitaires assure que 76,1% du trafic provient toujours d'ordinateurs.

Prévision n°4 : Windows Mobile équipera 15% des smartphones en 2013 et Symbian 47%

Ce qui s'est passé : Nokia s'est écroulé face à iOS et Android. Depuis qu'IHS iSuppli a fait cette prédiction en 2009, le constructeur finlandais, autrefois leader de la téléphonie mobile, a été dépassé par des fabricants qui ont compris que les utilisateurs plébiscitent les smartphones et s'intéressent plus au software qu'au hardware. Quand Nokia a débuté sa descente aux enfers, il a entrainé Symbian avec lui ce qui explique pourquoi l'OS n'équipe plus que 0,1% des smartphones dans le monde.

IHS iSuppli affirme maintenant qu'Android est le leader sur les smartphones avec 76,5% des appareils équipés. Le second, iOS, est loin derrière en représentant 14,9% des parts de marché. De son coté, Windows Phone, le successeur de Windows Mobile, tient la troisième place avec un petit 3,9%, bien loin de ce que prévoyaient les analystes en 2009.

Prévision n° 5 : En 2013, le marché des mashup d'entreprise représentera 700 M$

Ce qui s'est passé : les mashup d'entreprise, qui étaient défini comme l'intégration de données numériques provenant de plusieurs sources à des fins commerciales, ont depuis étaient rebaptisés. Ils font maintenant partie intégrante des API et du phénomène big data.  

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité