Adonix veut trois fois plus de partenaires

(27/03/03) - L'éditeur de logiciels de gestion pour PME Adonix, recrute des VAR et des structures spécialisées dans les projet web pour profiter de la concentration du marché. Un programme partenaires en préparation, des remises de 35%, 25 à 50 K€ de gain en services garantis pour une installation d'une dizaine d'utilisateurs...Aucun doute, Adonix affine ses arguments pour élargir son réseau de vente indirect. Ce dernier est aujourd'hui composé d'une quarantaine de VAR (soixante-dix points de vente) et représente 80% de son chiffre d'affaires (estimé à 70 M€ pour 2002. L'éditeur veut tripler le nombre de ses partenaires pour profiter d'une conjoncture qu'il juge particulièrement favorable. "A peine annoncé le rachat de Navision par Microsoft, l'arrivée de ce leader sur le marché des outils de gestion pour les petites et moyennes entreprises, le nôtre, a un effet démultiplicateur. Un phénomène renforcé par le positionnement d'IBM sur le segment des PME", annonce Yves Revault d'Allonnes, le directeur du marketing et de la communication. Selon lui, le phénomène de concentration du secteur, combiné aux "difficultés rencontrées par nos principaux concurrents - Generix, CCMX ou EBC -, ouvrent une fenêtre de tir dont nous devons absolument profiter". Dans cette perspective, Adonix veut recruter une vingtaine de VAR en région, en priorité dans l'Est, en Aquitaine, Midi-Pyrénées et Normandie. Il prévoit également de revoir ses cibles à la baisse : "en moyenne les projets que nous traitons concernent une vingtaine d'utilisateurs". En s'adressant à des sociétés de moindre envergure, Adonix veut intéresser des revendeurs - idéalement une cinquantaine - travaillant avec des petites PME. En complément, l'éditeur cherche à collaborer avec une vingtaine de structures spécialisées sur des projets web (intranet-extranet, e-commerce...) pour la mise en oeuvre de X3 Web. Enfin, l'éditeur concocte un programme partenaires qui devrait être lancé au mois d'avril. Pour l'heure, il promet 35% de remise à ses revendeurs, en précisant qu'ils feront l'essentiel de leur chiffre d'affaires sur leurs prestations de service. Selon Yves Revault d'Allonnes, le calcul est simple : "nos licences pour dix postes sont facturées 2 500 € par utilisateurs simultanés. Et pour un euro de licences, il faut compter un à deux euros de services".

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité