Mandarine BS lève des fonds pour croître à l'international

La société de formation Mandarine BS a récolté 1 M€ auprès de trois investisseurs. Elle compte ainsi étendre sa présence hors de France, comme elle l'a déjà fait directement au Royaume-Uni et via un partenaire en Amérique du Nord.

Le modèle de Mandarine BS séduit les investisseurs. L'entreprise roubaisienne (59) spécialisée dans la formation des utilisateurs autour de solutions informatiques a levé 1 M€ auprès de Croissance Nord-Pas de Calais, Bpifrance et Picardie Investissement. Elle compte utiliser ces fonds notamment pour accélérer son développement en Europe ainsi qu'en Amérique du Nord. Son internationalisation a d'ailleurs déjà été lancée, avec l'ouverture d'une filiale au Royaume-Uni et la mise en place d'un partenariat avec un distributeur américain qui a déployé ses premiers projets.

Un modèle commercial associant les prestataires IT

Mandarine BS à une approche particulière, tant sur le plan commercial que pédagogique. L'entreprise ne travaille en effet qu'en mode indirect en faisant revendre ses prestations par des professionnels de l'informatique. Elle délivre ses services principalement en e-learning, à travers des outils de webconférence animés par des formateurs. Ce mode d'enseignement ne répondant toutefois pas à tous les besoins, Mandarine BS a récemment signé un partenariat avec Bug Busters qui assurera des formations sur site grâce à son maillage territorial national.

Créée en 2008 par Laurent Maurer, Benoît Maclet et Florent Petit, Mandarine BS indique avoir accompagné 75 000 apprenants en 2014. Lors de son exercice 2014-2015, la société a réalisé 2,44 M€ de chiffre d'affaires pour un résultat net de 122,3 K€. Lors de son premier exercice (18 mois), ses revenus étaient de l'ordre de 244 K€.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers » prouvent une fois de plus la...

Publicité