Nerim rachète Normaction pour sa couverture en région et ses compétences en téléphonie d'entreprise

Cyril de Metz, P-dg de Nerim

Cyril de Metz, P-dg de Nerim

En dehors des grands opérateurs, l'éco-système des télécoms compte en France de nombreux acteurs. L'opérateur Nerim se signale par une forte volonté de croissance externe.

L'opérateur de télécoms Nerim signe une  nouvelle acquisition, celle de Normaction. Au mois de juillet dernier, Nerim achetait l'hébergeur Boost situé à Annecy, cette fois c'est un opérateur de téléphonie d'entreprise implanté en région parisienne mais aussi en région qui est repris. « Ce qui nous intéresse dans ce rachat c'est aussi bien les compétences, l'activité en téléphonie d'entreprise, que la couverture géographique » nous explique Cyril de Metz, P-dg de Nerim.

Normaction est aujourd'hui une  entreprise saine. En mars 2011, elle était reprise à la barre du Tribunal de commerce par un fonds de retournement anglais Sequor Partners, dont l'un des associés Stéphane Perche (un X Télécoms) devenait P-dg de Normaction. Ce fonds a repris les contrats clients et les contrats fournisseurs ainsi que le personnel. Normaction est alors devenue une SAS qui  a réalisé sur 2012 10,6 millions d'euros de chiffre d'affaires. « Elle n'a rien à voir avec l'ancien Normaction » souligne Cyril de Metz.

Une couverture géographique intéressante

Nerim qui se déploie sur trois activités, connexions internet, hébergement, téléphonie d'entreprise, va compléter cette dernière en intégrant Normaction. Cette opération avec celle de Boost va occuper l'opérateur quelques mois. C'est 50 personnes qui rejoignent Nerim et ses 120 salariés. Normaction représente également une couverture géographique intéressante, avec des implantations au Mans, à Bordeaux, Aix-en-Provence, Nîmes, Nice. « Notre objectif est de sortir de Paris, ce rachat correspond à notre ambition. Nous allons persévérer soit en créant des agences en propre, soit en rachetant de petits opérateurs ».

Nerim  a réalisé 26 ME de CA en 2012. En 2014, avec les renforts de Boost et Normaction et la croissance organique, le groupe Nerim devrait atteindre les 40 ME.  L'opération de rachat de Normaction a été réalisée sur fonds propres. Rappelons que l'an passé, Nerim a opéré un LMBO avec le concours de la banque CM CIC.

 

 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers » prouvent une fois de plus la...

Publicité