Group ROS rachète FBI GSE et son parc de 11 000 copieurs

« Avec le rachat de FBI GS, nous passons la barre de 100 M€ de chiffre d'affaires », indique Philippe Rosenblum, le dirigeant du Groupe ROS. (Crédit photo : Groupe ROS)

« Avec le rachat de FBI GS, nous passons la barre de 100 M€ de chiffre d'affaires », indique Philippe Rosenblum, le dirigeant du Groupe ROS. (Crédit photo : Groupe ROS)

Le rachat du concessionnaire Xerox FBI Grand Sud-est place le Groupe ROS à la tête d'un parc de 26 000 copieurs et lui permet de passer le cap de 100 M€ de chiffre d'affaires.

À la tête d'un total de 24 sociétés commerciales, le groupe ROS possède notamment des concessions exclusives Xerox dont le nombre vient d'être porté à 14. Cette expansion tient au récent rachat de FBI Grand Sud-est (GSE), un distributeur de la marque américaine qui gère un parc de 11 000 copieurs, principalement des A4. Ce gros morceau s'ajoute aux 15 000 équipements bureautique (A3 en majorité) déjà gérés par l'acquéreur. « Il s'agit de notre plus gros rachat en termes de concessions Xerox », se félicite Philippe Rosenblum, le PDG du groupe ROS.

Deux nouvelles agence à Lyon et à Montpellier

FBI GSE apporte aussi à son nouveau propriétaire ses agences de Lyon (siège) et de Montpellier, deux territoires où ce dernier n'était pas encore implanté. Elles viennent s'ajouter aux 15 implantations du Groupe ROS réparties entre Paris et sa région, le nord de la France, Reims, le Centre-Val de Loire et Bruxelles. A travers elles, le groupe disposait déjà d'un effectif d'environ 270 collaborateurs, que viennent désormais renforcer les 25 salariés de FBI GSE.

Présente sur son marché depuis 1989, FBI GSE affiche près de 14,6 M€ de chiffre d'affaires et 774 K€ de résultat d'exploitation au titre de son exercice 2022. « Avec ce rachat, nous passons la barre de 100 M€ de chiffre d'affaires », indique Philippe Rosenblum. Le nouveau périmètre de revenus du groupe atteint précisément 104 M€, sachant qu'il affiche à lui seul 89 M€ de revenus au titre de l'année 2023. Environ 60 % de ce dernier montant provient de l'activité du groupe liée à la vente et à la gestion de parc de copieurs. De la création du groupe en 2001 et pendant plusieurs années, l'impression a représenté la totalité des ventes du Groupe ROS. Jusqu'à ce qu'il entame une diversification vers l'informatique.

Une diversification hors de la bureautique entamée en 2009

En 2009, le Groupe ROS a mis la main sur la société ResoPrint. Ce mouvement vers l'IT s'est poursuivi en 2015 avec les acquisitions de Trekk (infogérance IT) et de YouSaaS, puis s'est étendu aux télécoms en 2017 avec la reprise de Kertel Cloud, l'activité box de sauvegarde de l'ex-Risc Group. En janvier 2023, c'était au tour de Flexsi, un prestataire en IT, infogérance et cloud de rentrer dans le giron du Groupe ROS. « Pour le moment, nous n'avons pas de nouveau projet de croissance externe. L'objectif est de consolider en redirigeant toutes les entités du groupe vers la transformation digitale. Autrement dit, que chacune d'entre elles commercialisent l'ensemble de nos offres », explique Philippe Rosenblum.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité