Bretagne Télécom met la main sur Prophone

Nicolas Boittin, PDG de Bretagne Télécom, étend l'activité de sa société en Occitanie, avant de se tourner vers Lyon et Lille. (crédit : D.R.)

Nicolas Boittin, PDG de Bretagne Télécom, étend l'activité de sa société en Occitanie, avant de se tourner vers Lyon et Lille. (crédit : D.R.)

Spécialisée notamment dans la fourniture de services réseaux et télécoms, Bretagne Télécom a mis la main sur l'intégrateur toulousain Prophone. La société prévoit de clôturer 2017 autour des 15 millions d'euros de revenus.

Le fournisseur Bretagne Télécom opérant dans le domaine des réseaux-télécoms, mais aussi des communications unifiées et de l'externalisation du système d'information, a soif de croissance externe. La société bretonne vient ainsi d'étendre son ancrage régional en Occitanie avec le rachat de Prophone. Cette dernière est positionnée dans l'intégration de systèmes dans les télécoms et dans les systèmes de sécurité. Elle dispose d'une base installée de 1 000 clients pour un chiffre d'affaires de 1,2 million d'euros.

Grâce à cette acquisition, Bretagne Télécom compte boucler son exercice 2017 autour des 15 millions d'euros contre 11,2 millions en 2016. D'ici la fin de cette année, l'effectif de l'ensemble consolidé sera de 60 collaborateurs, comprenant les 9 personnes de Prophone.

Après son fief breton et l'Occitanie, Bretagne Télécom veut continuer à s'étendre dans d'autres régions, en particulier Rhône-Alpes et Hauts-de-France. « Nous entamons une véritable phase de croissance externe afin de renforcer notre présence sur l'ouest de la France. Notre attention se porte maintenant sur les villes de Lyon et de Lille », a indiqué dans un communiqué Nicolas Boittin, fondateur et PDG de Bretagne Télécom.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Publicité