Trimestriels IBM : les revenus baissent pour le 20ème trimestre consécutif

Seules les divisions Cognitive Solutions et Global Financing d'IBM ont enregistré des facturations en hausse au  premier trimestre 2017. Crédit photo : D.R.

Seules les divisions Cognitive Solutions et Global Financing d'IBM ont enregistré des facturations en hausse au premier trimestre 2017. Crédit photo : D.R.

IBM a dégagé 18,16 Md$ de chiffre d'affaires entre janvier et mars derniers. En baisse de 13%, son bénéfice net s'est établi à 1,75 Md$.

C'est la première fois en cinq trimestres qu'IBM n'atteint pas le niveau de revenus anticipé par les analystes. Ces derniers s'attendaient à ce qu'il génère 18,39 Md$ de chiffre d'affaires pour le compte du premier trimestre 2017 mais Big Blue n'en a finalement réalisé que 18,16 Md$. Par rapport à la même période en 2016, le fabricant a ainsi vu son activité reculer de 2,8%. Cela fait maintenant 20 trimestres consécutifs que ses facturations baissent.

Dans le domaine des services technologies et des plates-formes cloud, qui représente 45% de l'activité du groupe, le chiffre d'affaires s'est replié de 2,5% à 8,2 Md$. Quant à la division Global Business Services, ses ventes en valeur se sont dépréciées de 3% pour se situer à 4 Md$. En baisse elle aussi (-16,8%), la division Systems (matériels et OS) a dégagé 1,4 Md$ de chiffre d'affaires.

A l'inverse, les divisions Cognitive Solutions et Global Financing ont enregistré des facturations en hausse. Elles n'ont toutefois pas suffit à contrebalancer la décroissance d'IBM sur ses autres marchés. La première a réalisé 4,1 Md$ de chiffre d'affaires (+2,1%) et la seconde 405 M$ (+1,2%).

Tout cela aboutit à la réalisation d'une marge brute de 44,5%, soit 2,1 points de moins que ce sur quoi tablaient les analystes. De son côté, le résultat net s'est replié de 13,10% à 1,75 Md$.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

GDPR et Privacy Shield : des règles plus strictes pour les données

Entre protection des données personnelles et sécurisation drastique des équipements industriels, l'administration, qu'elle soit européenne ou nationale, fait désormais la loi. En...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers » prouvent une fois de plus la...

Publicité