Annuels HPE : Les ventes de serveurs chutent de 8%

« Tout le monde sait que les clients veulent que la technologie soit fournie en tant que service, mais ils veulent aussi qu'elle le soit à leurs conditions. Notre approche leur donne le choix, la flexibilité et le contrôle, ce qui est le moteur du succès de GreenLake », avait dclaré Antonio Neri, le CEO de HPE, lors du salon HPE Discover 2019.

« Tout le monde sait que les clients veulent que la technologie soit fournie en tant que service, mais ils veulent aussi qu'elle le soit à leurs conditions. Notre approche leur donne le choix, la flexibilité et le contrôle, ce qui est le moteur du succès de GreenLake », avait dclaré Antonio Neri, le CEO de HPE, lors du salon HPE Discover 2019.

La grande majorité des lignes d'activité de HPE ont contribué à une baisse de 5,6% de son chiffre d'affaires en 2019. Seule gros motif de satisfaction : la hausse de 326% des ventes de son offre GreenLake à travers son réseau de distribution.

HPE est dans une passe difficile. Pour le compte de son exercice 2019, la firme de Santa Clara a vu son chiffre d'affaires baisser de 5,6% à 29,1 Md$ comparé aux 12 mois précédents. La quasi-totalité des offres du fournisseur ont contribué à la baisse globale de ses revenus, à commencer par les plus importantes d'entre elles. Les ventes de serveurs ont ainsi décliné 8% à 12,87 Md$ et les ventes de solutions de stockage de 3% à 3,6 Md$. Quant à la branche Pointnext, qui regroupe les offres de services technologiques de HPE, elle a vu son chiffre d'affaire reculer de 6% pour atteindre 6,3 Md$. Même sanction pour les ventes de produits Aruba qui ont décliné de 5% à 2,46 Md$. Finalement, seul le maigre chiffre d'affaires (375 M$) généré par les offres de services fournies spécifiquement autour de ces dernières solutions a progressé (+17%).

Forte chute du bénéfice d'exploitation malgré une importante baisse des coûts

Cette avalanche de ventes en baisse a significativement impacté le résultat d'exploitation des activités poursuivies. En un an, il a plongé de 26,6% pour ne plus représenter qu'1,27 Md$. Et cela, alors même que la somme totale des coûts et des dépenses de HPE a été réduite de plus d'1,7 Md$. De son côté, le bénéfice net ne s'affiche plus qu'à 1,04 Md$ contre 1,9 Md$ un an plus tôt, soit un plongeon de -45%. Autant dire que les investisseurs ont peu apprécié. Au cours des échanges intrajournaliers intervenus après la publication des résultats du fournisseurs, le cours de son action au Nasdaq chutait de 4%.

« Le meilleur exercice de HPE en termes de relation avec ses revendeurs »

Malgré tout, « l'exercice écoulé est le meilleur que HPE ait connu en termes de collaboration avec ses revendeurs », a déclaré Antonio Neri, le CEO du fournisseur, lors d'une interview donné à nos confrères de CRN. Le dirigeant en veut pour preuve la hausse des ventes indirectes du dispositif de consommation à la demande GreenLake (+326%), les gains en profitabilité des partenaires sur leur activité avec HPE (+3% de marge brute) et la hausse du niveau de fidélité mesuré des partenaires (+5%). La forte progression de l'implication des revendeurs autour de GreenLake a permis à HPE de voir les ventes de cette offre croître de 39% en 2019. Les revenus annualisés qu'il en tire se sont ainsi établis à 462 M$. De quoi offrir à HPE un motif de satisfaction dans sa situation qui s'avère actuellement délicate.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité