Avec Orion, Google pourrait améliorer ses performances

Google a annoncé mardi 11 avril avoir acheté, il y a plusieurs mois, les droits d'un algorithme de recherche développé par une université australienne et que certains décrivent comme potentiellement révolutionnaire. Le géant du Web a également recruté Ori Allon l'étudiant israélien qui a développé cette technologie. Appliqué comme un add-on à un moteur de recherche comme Google (il fonctionne aussi avec les moteurs de Yahoo et de Microsoft), Orion fournit non pas des bribes, mais un extrait pertinent du contenu des sites listés dans les résultats d'une requête. Ce qui évite aux utilisateurs de devoir nécessairement consulter une page web pour connaître l'information qui les intéresse. Orion est également capable d'afficher des liens vers des pages en rapport avec les mots-clés saisis, même si ces derniers ne s'y trouvent pas. Ainsi, si un utilisateur soumet les mots «guerre d'Indépendance américaine» à un moteur, Orion fournira des liens vers des pages contenant ces mots mais aussi des résultats en rapport avec l'histoire étasunienne, George Washington, République fédérée, Constitution... En outre, Orion offrirait également une fonction qui permet à un moteur de suggérer à l'internaute une requête alternative pour affiner une recherche. Par ailleurs, l'add-on évaluerait la pertinence du contenu pour trier ses résultats, par exemple, en repérant l'emplacement du mot-clé dans un texte. Avec de telles fonctions, un moteur de recherche peut espérer remédier au problème que constituent des milliers de résultats issus d'une requête.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité