L'IA domine le top 10 des tendances IT de 2024 de Gartner

Gartner a listé 10 tendances IT stratégiques pour 2024 avec comme maître-mot: l'IA. (Crédit Photo : Steve Jonhson/Unsplash)

Gartner a listé 10 tendances IT stratégiques pour 2024 avec comme maître-mot: l'IA. (Crédit Photo : Steve Jonhson/Unsplash)

Gartner vient de livrer sa liste des tendances IT stratégiques pour l'année 2024. Sans surprise, l'IA est fortement présente, mais les services cloud, la sécurité et la durabilité gagnent en influence.

A l'occasion de son évènement IT Symposium/Xpo qui se déroule à Orlando, Gartner a présenté son rapport annuel sur les principales tendances technologiques stratégiques pour 2024. Un baromètre très attendu par les DSI pour connaître les évolutions IT à venir et se positionner pour de futurs investissements. Sans trop de surprise, « les grandes tendances se concentrent surtout autour du développement de l'IA, mais aussi de la protection des investissements déjà réalisés par les entreprises, notamment dans le machine learning et le langage naturel », souligne Chris Howard, vice-président et chef de la recherche au Gartner.

Il ajoute, « nous assistons également à une montée en puissance de l'ingénierie logicielle, les gens construisant davantage de choses parce qu'ils ont accès à ces données et que les outils de développement s'améliorent ». Mais pour tirer les bénéfices de l'IA, « il faut adopter une approche ordonnées et prêter une attention particulière aux risques », précise le consultant. Une chose est sûre, « l'intérêt constant et l'augmentation des investissements dans tout ce qui touche à l'IA met la pression sur les entreprises pour que cela fonctionne réellement ». Voici les principales tendances IT stratégiques de Gartner pour 2024.

Démocratisation de l'IA générative

« La convergence de modèles massivement pré-entraînés, du cloud et de l'open source permet à l'IA générative de se démocratiser et met ses modèles à la portée de tous partout dans le monde », a déclaré Gartner. D'ici à 2026, plus de 80 % des entreprises se serviront des API, des modèles d'IA générative ou déploieront des applications dédiées dans des environnements de production, contre moins de 5 % en 2023, selon le cabinet. Les applications peuvent rendre accessibles aux professionnels les énormes sources d'informations internes et externes, ce qui généralisera considérablement les connaissances et les compétences au sein de l'entreprise. Les grands modèles de langage (LLM) peuvent aider les sociétés à diffuser des connaissances auprès de leurs employés dans un style conversationnel avec une compréhension sémantique enrichie.

Gestion de la confiance, du risque et de la sécurité de l'IA

Cet accès plus vaste à l'IA, a rendu ce que Gartner appelle la gestion de la confiance, du risque et de la sécurité de l'IA (Trust, Risk and Security Management, TRiSM) plus urgent et nécessaire. « Sans garde-fous, les modèles d'IA peuvent rapidement générer des effets négatifs cumulés qui échappent à tout contrôle, éclipsant les performances positives et les gains sociétaux. Le TRiSM fournit des outils ModelOps, une protection proactive des données, une sécurité spécifique à l'IA, une surveillance des modèles - y compris un monitoring de la dérive des données et des modèles et/ou des résultats involontaires - et des contrôles des risques pour les entrées et sorties vers des modèles et des applications tiers », a déclaré Gartner. Ce dernier prévoit que d'ici à 2026, les entreprises qui appliquent les contrôles TRiSM augmenteront la précision de leur prise de décision en supprimant jusqu'à 80 % des informations erronées et illégitimes.

Le développement assisté par l'IA

« Le développement assisté par l'IA désigne l'usage de technologies, comme l'IA générative et le machine learning, pour aider les développeurs à concevoir, coder et tester les applications. Cette méthode améliore la productivité des codeurs et permet aux équipes de répondre à la demande croissante de logiciels en entreprise. Grâce à ces outils infusés à l'IA, les programmeurs passent moins de temps à écrire du code, et se consacrent à des activités plus stratégiques, comme la conception et la création d'applications métiers attrayantes », a déclaré Gartner.

Les applications dopées à l'IA

Les applications dopées à l'IA sont une tendance retenue par Gartner. La technologie sert dans de nombreux cas à améliorer ou automatiser le travail. L'IA est là aussi comprise au sens large avec le machine learning, des images vectorielles et des jeux de données. « Par conséquent, les applications à base d'IA offrent des expériences qui s'adaptent dynamiquement à l'utilisateur. »

Renforcer les compétences des employés grâce à l'IA

« La stratégie dite d'Augmented-Connected Workforce (ACWF) vise à optimiser les compétences des salariés. Elle répond à la nécessité d'accélérer et de développer les talents. L'ACWF utilise des applications dopées à l'IA citées précédemment et des analyses de la masse salariale pour fournir un contexte et des conseils quotidiens afin de soutenir l'expérience, le bien-être et la capacité des employés à développer ses propres compétences », a déclaré Gartner. « D'ici à 2027, 25 % des DSI s'appuieront sur ces initiatives pour réduire de 50 % le temps nécessaire à l'acquisition de compétences pour les rôles clés », a indiqué le cabinet d'études.

La gestion continue des expositions aux menaces

Selon Chris Howard, l'IA joue également un rôle dans ce domaine. L'utilisation de l'IA pour protéger une entreprise et repérer les schémas de menaces protègent les investissements réalisés par les entreprises. « En faisant cela, la société a une approche très agile de la protection et elle a trois fois moins de chances de subir une intrusion », a déclaré le consultant. Selon Gartner, « la gestion continue de l'exposition aux menaces (Continuous Threat Exposure Management, CTEM) est une approche pragmatique et systémique qui propose aux entreprises d'évaluer l'accessibilité, l'exposition et l'exploitabilité de leurs actifs numériques et physiques de manière continue et cohérente. L'ajustement des champs d'évaluation et de remédiation CTEM sur les vecteurs de menace ou les projets d'entreprise, plutôt que sur un composant d'infrastructure, met à jour non seulement les vulnérabilités, mais aussi les menaces sans correctifs ».

Les custobots

Selon la définition de Gartner, les robots-client, également appelés « custobots », sont des systèmes capables de négocier et d'acheter de manière autonome des biens et des services en échange d'un paiement. « D'ici à 2028, 15 milliards de produits connectés seront capables de se comporter comme des clients, et des milliards d'autres suivront dans les années à venir. Ces robots-clients » génèreront des milliards de dollars de revenus d'ici à 2030. Leur impact sera plus important que l'avènement du e-commerce. Les considérations stratégiques devraient prendre en compte cette tendance et essayer de faciliter ces algorithmes et ces dispositifs, ou même de créer de nouveaux robots-clients », a encore déclaré Gartner.

Le recours aux technologies durables

Le recours à des technologies durables aura tellement d'importance que Gartner prévoit que d'ici à 2027, 25 % des DSI verront leur rémunération liée à leur impact sur les technologies durables. Ces dernières « sont un cadre de solutions pour soutenir la stratégie RSE de l'entreprise ». Mais le cabinet d'études souligne que, « l'utilisation de technologies telles que l'IA, les crypto-monnaies, l'Internet des objets et le cloud suscite des inquiétudes quant à la consommation d'énergie et aux impacts environnementaux qui y sont liés. Il est donc d'autant plus essentiel de veiller à ce que l'utilisation de l'IT devienne plus efficace, circulaire et durable »,

Ingénierie des plateformes

Selon la définition de Gartner, l'ingénierie de plateforme consiste à construire et à exploiter des plateformes de développement interne en libre-service. Chacune d'elle est une couche, créée et maintenue par une équipe produit dédiée, conçue pour répondre aux besoins de ses utilisateurs en s'interfaçant avec des outils et des processus. L'objectif de l'ingénierie des plateformes est d'optimiser la productivité, d'améliorer l'expérience utilisateur et d'accélérer la création de valeur pour l'entreprise. « On peut imaginer un technicien sur le tarmac d'un aéroport en train de résoudre un problème compliqué auquel il n'a jamais été confronté auparavant », a déclaré Chris Howard. « Pour le résoudre, il a accès à des schémas, des procédures opérationnelles standard, à l'expérience d'autres personnes qui ont vu et résolu ce problème. Toutes ces connaissances lui sont fournies à partir de l'appareil lui-même grâce à l'IoT, aux capteurs et aux données qu'il peut recevoir dans cet environnement. Toute cette expérience numérique peut l'aider à résoudre un problème qu'il n'a jamais rencontré jusque-là, en utilisant l'IA générative pour interroger les systèmes et rapporter des informations. Il peut également utiliser la réalité mixte pour s'immerger dans cette expérience et l'utiliser pour résoudre le problème. C'est dans cette direction que je vois les choses évoluer », observe le consultant.

Les plateformes industrielles cloud

Gartner prévoit que, d'ici à 2027, plus de 70 % des entreprises utiliseront des plateformes cloud industrielles (Industry Cloud Platform, ICP) pour accélérer leurs initiatives commerciales, contre moins de 15 % en 2023. « Les ICP répondent aux besoins des entreprises en combinant les services SaaS, PaaS et IaaS sous-jacents dans une offre de produits complète avec des capacités composables. Il s'agit généralement d'un fabric de données industrielles, d'une bibliothèque de capacités métiers packagées, d'outils de composition et d'autres innovations de plateforme », a déclaré Gartner.



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité