Sodifrance s'implante dans l'Est de la France

La carte des implantations Sodifrance dans l’Hexagone avant le rachat d’Osmoz.

La carte des implantations Sodifrance dans l’Hexagone avant le rachat d’Osmoz.

La SSII a racheté la société de services strasbourgeoise Osmoz qui lui permet de se doter d'une agence dans l'Est de la France.

Très bien représentée dans l'Ouest et également implantée à Paris, Toulouse, Marseille et Lyon, Sodifrance était jusqu'ici absente de l'Est de la France. La situation a changée le 8 janvier avec le rachat par la SSII de son homologue strasbourgeoise Osmoz et de sa filiale Luxembourgeoise Heracles. Ces deux sociétés de services proposent exclusivement des prestations de maintenance et des développements applicatifs aux grands comptes locaux. Leur acquisition a été financée sur fond propre. L'enveloppe d'emprunt obligataire de 5 M€ levée en juillet dernier par Sodifrance reste donc à la disposition de la SSII pour réaliser de nouvelles acquisitions.

40 collaborateur et 3 M€ de revenus supplémentaires pour Sodifrance

Créée en 2001, Osmoz et Heracles affichent un effectif de plus de 40 collaborateurs. En 2014, leurs revenus cumulés devraient atteindre 3,2 M€. De son côté, Sodifrance a publié un chiffre d'affaires de 71,4 M€ pour l'année 2013. La SSII emploie 870 personnes réparties entre ses 13 implantations françaises et ses agences tunisiennes et luxembourgeoises. « Cette opération va nous permettre d'apporter un meilleur service à nos clients présents dans l'Est et ainsi générer de la croissance. [...] Les synergies commerciales avec Osmoz vont rapidement se développer et permettre aux agences de Strasbourg et du Luxembourg de relever leurs ambitions de recrutement d'ingénieurs informatiques », indique Franck Mazin, le président du directoire de Sodifrance.

Par F.A.
Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité