The Phone House : les salariés organisent une  « journée de deuil » contre les licenciements

L'intersyndicale du distributeur en téléphonie mobile The Phone House organise le 5 septembre une « journée de deuil », en vue de protester contre le PSE qui devrait aboutir au licenciement de 500 salariés de l'entreprise. Dans la forme, le mouvement de grève se traduit par la fermeture du rideau de certaines boutiques de l'enseigne devant lesquelles les salariés de chacune d'entre elles se réunissent.

Toutes les boutiques The Phone House ne suivent pas le mouvement. Peu, voire aucun, des 114 magasins du distributeur repris pat the Kase (sur 267 au total) se sont mobilisés. Les salariés de ces boutiques étant repris par le nouveau propriétaire.

Les salariés menacés, mobilisés derrière une intersyndicale, réclament de meilleures indemnités de départ et des conditions de reclassement plus avantageuses. Actuellement, la direction propose une indemnité de 0,6 mois de salaire par année d'ancienneté ainsi que l'assurance pour les salariés licenciés de percevoir 65% de leur salaire brut pendant la période reclassement. Trop peu pour les syndicats qui exigent 80% du salaire brut et une indemnité de départ équivalente à deux mois de salaire par année de présence dans l'entreprise.

The Phone House perd de l'argent mais pas son propriétaire

Mettant en avant la situation financière de l'entreprise, la direction du distributeur indique ne pas pouvoir répondre à ces demande. Les salariés objectent que si The Phone House est bien dans une situation financière difficile, l'entreprise est une filiale du groupe de distribution britannique The Carephone Warehouse, qui, lui, se porte bien. D'après les chiffres qu'il communique lui-même, le groupe a en effet enregistré un chiffre d'affaires de 3,6 Md£ lors de son exercice 2012-2013 ainsi qu'un bénéfice avant impôts et intérêt (EBIT) de 133,6 M£.

Les salariés devront attendre demain la tenue de la dernière réunion du comité d'entreprise pour savoir si leurs exigences sont acceptées, au moins en partie. Aux dires de certains membres de l'intersyndicale, la direction menacerait de déposer le bilan si les salariés grévistes n'abandonnaient pas leurs revendications.

Par F.A.
Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité