Le marché du cloud public en hausse de 29% au premier semestre

Evolution des ventes de services cloud dans le monde par catégorie entre les premiers semestres 2016 et 2017.

Evolution des ventes de services cloud dans le monde par catégorie entre les premiers semestres 2016 et 2017.

Désormais supérieurs à 60 Md$, les revenus mondiaux des services de cloud public proviennent encore en grande partie du segment du SaaS. Néanmoins, ce sont des domaines du IaaS et, surtout, du PaaS, que proviennent les plus fortes croissances.

La valeur des souscriptions aux services des opérateurs de cloud public a représenté 63,2 Md$ dans le monde lors du premier semestre 2017, selon IDC. Ce chiffre, en progression de 28,6% à période comparée de 2016, est légèrement supérieur à ce que prévoyait le cabinet d'études. Toutes les régions du monde ont d'ailleurs enregistré des résultats meilleurs qu'attendus, notamment l'Asie-Pacifique (+38,9%). Portée par l'explosion de la consommation en Chine (+55,6%), la zone a assuré 11,5% des revenus semestriels du marché mondial.

+50% de croissance pour le PaaS

Par type de services proposés à travers les infrastructures de cloud publics, c'est le segment du PaaS qui a réalisé la plus forte croissance entre janvier et juin derniers (+50,2%). Son chiffre d'affaires de 5,7 Md$ a ainsi représenté 13,6% du marché global (+2 points sur un an). « L'adoption rapide des conteneurs dans le PaaS a donné aux développeurs des outils supplémentaires pour accélérer la mise au point et le déploiement d'applications », explique Franck Gens, analyste chez IDC.

L'IaaS, de son côté, a absorbé 17,8% de la valeur du marché mondial du cloud public au premier semestre. Le secteur a vu ses revenus s'apprécier de 38,1% à 11,236 Md$. AWS y règne en maître, tant en part de marché que de croissance, mais fait face depuis trois ans à des concurrents plus agressifs. Parmi eux, on compte Microsoft, Google, Oracle, IBM, Fujitsu ou encore Alibaba.

La migration d'applications stratégiques prochain moteur du SaaS

Le service de cloud public le plus consommé reste néanmoins le SaaS qui a capté 68,7% (71,8% il y a un an) du montant global des souscriptions, ce qui représente des revenus semestriels de 43,4 Md$ en progression de 22,9%. IDC estime que jusqu'ici les entreprises ont surtout migré vers les cloud publics les applications les moins sensibles. Elles évalueraient désormais la possibilité de le faire pour des solutions plus stratégiques (ERP, supply chain...). De quoi continuer à stimuler encore la croissance déjà forte du marché du segment SaaS.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité