5% seulement des revendeurs IT revendent des solutions cloud, Eurocloud va les réveiller

Plusieurs tendances fortes ont traversé les Etats Généraux du cloud ce 21 mars : une dynamique de marché modérée, l'obsession de la sécurité, la montée de la mobilité. Concernant la distribution, Eurocloud annonce son plan Tranformers destiné à convertir une partie des 12 000 revendeurs IT français au cloud computing.

 

« Si on veut des PME dans le cloud, il faut convertir le channel » : Pierre-José Billotte, Président d'Eurocloud a repris son antienne favorite, mais cette fois avec des moyens supplémentaires. La commission distribution d'Eurocloud travaille depuis des mois à un plan marketing destiné à convertir les revendeurs IT au cloud. 5% d'entre eux seulement en ont à leur catalogue. Le LIvre Blanc édité il y a un an était un hors d'oeuvre, Eurocloud dégage cette fois un plan d'intervention.

Ce plan, nommé Tranformers sera appliqué du mois de septembre prochain à janvier 2013. Il se terminera donc juste avant IT Partners, le salon de la distribution IT qui cherche justement à développer sa partie logiciels, services et cloud. Transformers devrait amener les revendeurs à vendre du cloud computing alors qu'actuellement ils sont bloqués, inhibés par ce nouveau marché.

Financement public / privé

La campagne a été concoctée par une agence marketing, Sidiese, choisie après un appel d'offres. Elle sera financée à la fois par des fonds publics, l'Etat subventionne volontiers les efforts en matière de cloud computing et par le privé, une douzaine d'éditeurs. L e tout permettra d'engager une campagne marketing et publicitaire et de créer une plate forme de conversion des revendeurs au cloud computing.

« Nous lançons une opération d'évangélisation, ce n'est pas aux fournisseurs d'intervenir aussi tôt sur le marché, mais bien à une organisation comme la nôtre de sensibiliser l'éco système avant la phase de compétition », note Pierre-José Billotte. Pour lui, les revendeurs doivent retenir trois idées du cloud : la possibilité de retrouver une dynamique de marché et de la marge, celle de se placer sur une nouvelle rente financière, enfin, la possibilité d'échapper aux impayés.

De moins en moins de marges

Son raisonnement ? Sur le 1er point, celui de la marge, les logiciels actuellement ne laissent que peu de marge aux revendeurs qui se rémunèrent sur les services associés, c'est très tendu. Les vingt dernières années ont été royales pour l'IT, il faut radicalement changer pour trouver une autre perspective de long terme, autrement dit redevenir positif. Enfin, pour les impayés, il estime que le client cloud du revendeur payera régulièrement sous peine de voir sa messagerie ou son infrastructure s'interrompre.

Eurocloud et Sidiese veulent lever les freins à l'adoption du cloud par les revendeurs. Une campagne très originale imaginée par Sidiese devrait y contribuer.

 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité