IDC prévoit un trou d'air pour le marché des smartphones en 2022

Évolution des ventes mondiales et des prix moyens des smartphones entre 2020 et2026. Source : IDC

Évolution des ventes mondiales et des prix moyens des smartphones entre 2020 et2026. Source : IDC

Alors qu'il tablait sur 1,6% de hausse pour les livraisons de smartphones cette année, IDC s'attend désormais à ce qu'elles reculent de 3,5%. La croissance devrait néanmoins faire son retour dès 2023, en partie grâce à un allégement des difficultés d'approvisionnement en composants.

Sauvé par une première partie d'exercice particulièrement dynamique, le marché mondial des smartphones a pu échapper à la décroissance en 2021. Il ne devrait pas y couper en 2022. Selon IDC, le nombre de terminaux livrés cette année va reculer de 3,5% par rapport au 12 mois précédents et s'établir à 1,3 milliard d'unités. Ce faisant, le cabinet d'études revoit nettement à la baisse sa prévision initiale d'une progression des volumes de 1,6%. Cet ajustement intervient pour tenir compte de la chute des ventes de 8,9% enregistrée entre janvier et mars derniers.

La Chine à l'origine de 80% de la décroissance mondiale

Comme d'autres secteurs, l'industrie des smartphones « est confrontée à un affaiblissement de la demande, à l'inflation, aux tensions géopolitiques et aux difficultés d'approvisionnement persistantes », explique Nabila Popal, analyste chez IDC. « Cependant, l'impact des confinements en Chine est bien plus important », poursuit-elle. La situation dans le pays pèse sur des capacités de production mondiales déjà en tension, tout en faisant chuter la demande locale. Cette dernière risque de baisser de 11,5% et de contribuer ainsi à 80% du recul des ventes mondiales projeté pour 2022. En comparaison, les ventes devraient chuter de 1% en Europe de l'Ouest et, selon le cabinet d'études Counterpoint, progresser de +2% aux Etats-Unis.

En dépit de ce tableau sombre à court terme, IDC se veut rassurant sur l'évolution du marché des smartphones. En 2023, indique-t-il, les livraisons devraient renouer avec la croissance en s'appréciant de 5%, si tant est que de nouveau obstacles ne viennent pas entraver cette reprise. Jusqu'en 2026, leur croissance annuelle moyenne est attendue à 1,9%.

Des prix en baisse aideront à stimuler la demande

Parmi les facteurs qui permettent d'anticiper cette amélioration figure le fait que les difficultés d'approvisionnement en semiconducteurs devraient s'alléger à compter du deuxième semestre 2022. « Le plus gros problème est l'approvisionnement limité en composants tels que les PMIC [Ndlr : gestion de l'alimentation], les pilotes d'affichage et les puces Wi-Fi. La capacité de production augmente pour ces semi-conducteurs [...] et, dans le même temps, la demande baisse. Ces changements concomitants vont mettre le marché plus en équilibre », estime Phil Solis, analyste chez IDC. Le cabinet d'études compte également sur une baisse des tarifs pour stimuler la demande. En 2026, le prix moyen des terminaux 5G devrait se situer à 440 $ contre 608 € aujourd'hui. Dans le même intervalle de temps, celui des smartphones 4G devrait passer de 283 $ à 170 $. En 2026, 78% des smartphones commercialisés dans le monde seront compatibles 5G. Un taux qui devrait atteindre 53% en 2022, sous l'effet d'une croissance de 22% des achats de ces produits.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Publicité