Infodis passe les 100 M€ de CA et achève sa mue en généraliste de l'infogérance

Avec le rachat de Prolival, l'ESN Infodis fait de l'infogérance des infrastructures et de la cybersécurité l'un des piliers de son offre au côté du support aux environnements de travail

La stratégie de croissance externe ciblée d'Infodis a franchi une nouvelle étape. Début février, l'ESN a officialisé le rachat de Prolival, un prestataire de services IT basé à Colombes (92) fondé il y a plus de 30 ans. Après les acquisitions d'Atexweb (avril 2023) et de Quodagis (octobre 2023), c'est la troisième opération réalisée par l'entreprise depuis que le fonds HLD a pris une participation majoritaire dans son capital (mars 2023). C'est aussi, et de loin, la plus importante, puisque la nouvelle filiale de l'ESN lui apporte 35 M€ de chiffre d'affaires supplémentaires et 300 nouveaux collaborateurs. Le groupe passe ainsi la barre des 100 M€ de facturations et le cap des 1 000 salariés. Il affichait déjà 700 personnes dans ses rangs et 65 M€ de revenus.

Un cloud souverain et un SOC

Mettre la main sur Prolival obéit néanmoins à une logique qui va au-delà de l'élargissement du périmètre financier d'Infodis. Ce rachat s'inscrit aussi dans le mouvement de diversification que le groupe, initialement spécialisé dans l'infogérance des postes de travail, avait déjà entamé pour élargir son périmètre d'intervention à d'autres domaines des SI des entreprises. « Prolival propose à ses clients des prestations d'infogérance de leurs infrastructures et de leurs applications, que celles-ci soient hébergées on-premise, ou sur son cloud souverain Horizon, certifié ISO 27001 et HDS sur six niveaux », explique Stéphane Clément, le président d'Infodis et architecte de sa transformation. Jusqu'alors, la présence d'Infodis sur le marché de l'infogérance d'infrastructure se concentrait surtout sur les réseaux, à travers son NOC notamment. Pour ne rien gâcher, Prolival se positionne aussi sur la cybersécurité avec son propre SOC et des capacités de tests, d'audit et d'élaboration d'architectures de sécurité.

« Aujourd'hui, nous sommes un vrai généraliste, plutôt bien équilibré par rapport à nos concurrent », se félicite Stéphane Clément. Dans le détail, les prestations d'Infodis tournées vers les infrastructures, les systèmes, les réseaux et la cybersécurité pèsent globalement 60 % de ses revenus, le solde provenant de l'infogérance des environnements des utilisateurs.

Pas de nouveau rachat en vue, à moins d'une opportunité

Pour l'heure, Infodis déclare ne plus avoir aucun autre rachat en préparation, l'objectif immédiat étant plutôt de rapprocher Prolival du groupe. L'ESN reste toutefois ouverte à des opportunités qui porteraient sur l'acquisition des petites structures, soit pour compléter ses compétences, soit pour compléter sa couverture du territoires français. A l'heure actuelle, cette présence n'est, par exemple, pas encore assurée en Bretagne et dans l'Est de la France.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité