Intel annonce 19,7 Md$ de chiffres d'affaires au 2e trimestre

Intel compte lancer ses puces Xeon Ice Lake, gravées en 10 nm, avant la fin de l'année. (Crédit Intel)

Intel compte lancer ses puces Xeon Ice Lake, gravées en 10 nm, avant la fin de l'année. (Crédit Intel)

Intel annonce d'excellents résultats au deuxième trimestre, mais ses perspectives quant à la production de puces sont toujours liées à ses problèmes de gravure. Les processeurs Tiger Lake et Alder Lake sont sur la bonne voie, mais une puce de bureau gravée en 10 nm n'est pas attendue avant 2021.

Bien qu'Intel ait annoncé un chiffre d'affaires solide au deuxième trimestre 2020, sur fond de pandémie, les perspectives de la société semblent beaucoup plus sombres. Le fondeur a indiquait qu'il retardait sa transition vers la gravure 7 nm pour ses prochaines puces, repoussant d'un an encore le planning initial. Le retard du 7 nm sera donc de six mois par rapport aux attentes initiales et de douze mois si on considère les objectifs internes de l'entreprise. Les résultats d'Intel pour le deuxième trimestre ont été très mitigés. La société a déclaré dans un communiqué de presse qu'elle accélérait sa transition vers les puces 10 nm, avec le lancement prochain des processeurs Tiger Lake, pour laptops, et Ice Lake, Xeon pour les serveurs, gravés en 10 nm avant la fin de l'année. Mais Intel a également déclaré qu'il ne livrerait pas de processeurs pour PC de bureau en 10 nm avant le second semestre 2021.

Forte croissance des ventes Xeon

En fait, le Data Center Group (DCG) d'Intel a facilement devancé l'activité PC, enregistrant une croissance de 43% des revenus et un chiffre d'affaires global de 7,1 Md$. Le groupe informatique client centré sur PC a enregistré une croissance de ses revenus de seulement 7%, pour un total de 9,5 Md$. Dans l'ensemble, Intel a dépassé les prévisions des analystes compilées par Yahoo Finance, avec un bénéfice net global de 5,1 Md$ (en hausse de 22% par rapport à l'an dernier) sur un chiffre d'affaires de 19,7 Md$ (en hausse de 20% d'une année sur l'autre).

Mais le fondeur, qui maitrise enfin la production en 10 nm après une transition de plusieurs années en 14 nm, semble avoir du mal à passer au prochain jalon de 7 nm. « Intel accélère sa transition vers les produits 10 nm cette année avec des volumes croissants et une forte demande pour une gamme en expansion », a déclaré Intel dans un communiqué. « Cela inclut un portefeuille croissant de processeurs Intel Core 10 nm avec le lancement prochain de Tiger Lake, et le premier processeur serveur 10 nm Ice Lake , qui reste prévu pour la fin de cette année. Dans la seconde moitié de 2021, Intel prévoit de fournir une nouvelle gamme de processeurs clients (nommés « Alder Lake »), qui comprendra son premier processeur de bureau 10 nm et un autre processeur serveur 10 nm (nom de code Sapphire Rapids). »

Vers 18,2 Md$ de revenus au 3e trimestre 2020

Le processus 7 nm ne cesse de prendre du retard. « Le timing du produit CPU basé sur 7 nm de la société change d'environ six mois par rapport aux attentes précédentes », a déclaré Intel. « Le principal moteur est le rendement du processus 7 nm d'Intel, qui, sur la base de données récentes, a maintenant environ douze mois de retard sur l'objectif interne de l'entreprise.» Dans un e-mail, un représentant d'Intel a confirmé que le « changement » était en fait un retard.

Les perspectives d'Intel appellent la société à déclarer un bénéfice par action de 1,02 USD pour le troisième trimestre et un chiffre d'affaires de 18,2 Md$, soit environ 1,5 Md$ de moins que ce qu'il a annoncé ce trimestre. Il fournira plus de détails lors d'une conférence téléphonique plus tard jeudi.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité