L'Etat pourrait réduire sa dépense informatique de 20 à 40% sur 3 à 5 ans

Le gouvernement chiffre la réduction des dépenses informatiques de l'Etat. La réduction des dépenses pourrait aller jusqu'à 40% sur une période allant de trois à cinq ans. L'objectif a de quoi occuper la DISIC.

« L'Etat veut (...) réduire de 20 à 40% ses dépenses informatiques d'ici trois à cinq ans. Un tri drastique est prévu dans ses quelques 130 datacenters », ont mentionné nos confrères des Echos dans un article titré « Comment l'exécutif veut économiser 18 milliards dans la sphère de l'Etat » publié dans leur édition de ce jour.

L'objectif était connu depuis longtemps puisque c'était le but de la création de la DISIC (Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication). La réduction du nombre de datacenters était une modalité également attendue, au même titre que la création du réseau interministériel. D'une manière générale, la DISIC doit impulser une vraie mutualisation entre les différentes administrations, source d'importantes économies. Jérôme Filippini, créateur de la DISIC, et Jacques Marzin, son actuel directeur, ont déjà largement détaillé ces objectifs et modalités dans nos colonnes ces dernières années, sans citer de montant précis.

Mais le chiffre annoncé par nos confrères, à savoir 20 à 40% d'économies, est tout de même très élevé. Nous reviendrons bien entendu sur cette information.

La DISIC est rattachée au Secrétariat général pour la modernisation de l'action publique, dirigé par Julien Rencki, le SGMAP étant lui-même rattaché aux services du Premier Ministre.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité