L'intégrateur réseau OMR Infogérance vise une croissance à deux chiffres en 2012

Opérationnel sur le grand ouest, OMR Infogérance a réalisé 16% de croissance totale en 2011. Sur 2012, malgré la crise, il table toujours sur une croissance à deux chiffres avec des offres de virtualisation pour PME et même pour TPE.

OMR Infogérance a réalisé 5,5 millions d'euros en 2011, soit 16% de croissance totale. Avec un petit rachat, celui de Lori, intégrateur basé à Lorient. La croissance organique reste confortable, largement supérieure à deux chiffres. OMR Infogérance vient de reprendre un autre acteur local, infrao44 au mois de février dernier, une société réalisant 700 000 euros de chiffre d'affaires. La croissance externe, une acquisition par an, semble d'ailleurs un rythme raisonnable pour OMR Infogérance, qui se limite à des acquisitions ciblées, pas question de racheter une société de taille équivalente.

OMR infogérance évolue au sein d'un groupe, OMR Impression, né et développé dans l'impression. En juillet 2010, OMR Impression se rapprochait d'ailleurs de la division bureautique de Dactyl Buro. OMR est basé près de Nantes et couvre le grand ouest, Dactyl à Bourges couvre le Centre et l'Auvergne. Ils forment à leur avis le 1er groupe indépendant français de gestion de systèmes d'impression.

Dans les années 90, OMR avait également pris le virage de l'informatique en créant un éditeur Artis dans les ERP et en rachetant un intégrateur Creib, devenu OMR Infogérance. Ce dernier couvre le grand ouest avec six agences basées à Brest, Lorient, Rennes, Angers, La Roche-sur-Yon et Nantes.  « Actuellement, OMR Infogérance réalise 55 à 60% de son activité en services, le reste en distribution ».

La virtualisation en fer de lance

La croissance d'OMR Infogérance est tirée par la virtualisation. « L'orientation est très marquée depuis deux à trois ans,  tout projet en informatique réseau, Lan ou Wan, est quasi systématiquement proposé avec une partie de virtualisation » explique Dave Lecomte, directeur de OMR Infogérance. Le message est clair, les PME et même les TPE ont en tête les thèmes de la virtualisation. « Par exemple, on remplace un serveur physique dans une PME qui en compte deux par une couche de virtualisation, ainsi on limite le nombre de machines tout en augmentant la puissance du système d'information. On s'adresse aux PME comme aux TPE ».  

La virtualisation est entrée dans les moeurs estime OMR Infogérance. Au passage, les clients gagnent en fonctionnalités et en disponibilité. Leur dépense IT est optimisée. « Le système nerveux de la PME c'est la disponibilité, c'est ce thème qui entraîne la virtualisation ».

Pour répondre à cette demande, OMR Infogérance, déjà partenaire de Microsoft, a référencé VMware, Veeam, Netapp pour ses offres de virtualisation. Il compte Sonyc Wall en sécurité et prépare un autre référencement en accélérateur Wan. OMR Infogérance déploie également des compétences télécoms en interconnectant des sites et en assurant les liaisons entre ses clients et les réseaux haut débit.  La société a également installé son  propre datacenter.  

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité