Les tarifs du SaaS explosent

La hausse des tarifs du SaaS est plus de deux fois supérieure à l’inflation constatée dans la zone euro, qui s’élève à 5,3% en juillet 2023 selon Eurostat. (Photo : Mediamodifier / Pixabay)

La hausse des tarifs du SaaS est plus de deux fois supérieure à l’inflation constatée dans la zone euro, qui s’élève à 5,3% en juillet 2023 selon Eurostat. (Photo : Mediamodifier / Pixabay)

En étudiant les tarifs de 16 000 éditeurs de logiciels, un cabinet d'étude britannique confirme la perception de nombre de DSI : les hausses des prix dans le SaaS sont spectaculaires.

Selon la société britannique Vertice, les prix du SaaS ont connu une inflation moyenne de 12% durant les 12 derniers mois. Pour produire cette estimation, le cabinet se base sur les tarifs de 16 000 éditeurs et compare les niveaux d'août 2022 et août 2023. 73% des éditeurs passés au crible ont augmenté leurs tarifs sur la période. Microsoft a ainsi relevé ses prix de 15%, tandis que Webflow, éditeur d'une plateforme de développement web, a de son côté poussé le bouchon jusqu'à 23%. « Sachant qu'une entreprise utilise aujourd'hui en moyenne jusqu'à 130 outils, il est difficile d'ignorer l'impact que ce phénomène aura sur vos budgets SaaS », écrit Vertice, qui pointe clairement la volonté des éditeurs de maximiser leurs marges.

« Cette poussée des prix est très importante par rapport à ce que nous constations les années précédentes », explique Joël Windels, le vice-président en charge du marketing de Vertice à nos confrères de CFO Dive. À titre de comparaison, les tarifs du SaaS avaient augmenté en moyenne de 6% en 2019. « Les éditeurs SaaS se sont traditionnellement appuyés sur une croissance des usages pour stimuler la valeur globale des contrats, mais au cours des 12 derniers mois, nous avons vu les hausses de prix devenir l'un des principaux leviers utilisés par les fournisseurs pour stimuler leurs résultats », résume Joël Windels.

Tactiques peu transparentes

En 2023, deux des principaux éditeurs mondiaux, Microsoft et Salesforce, ont ainsi annoncé des hausses de tarifs. Pour le premier, ce bond atteignait 9 à 15% et touchait les entreprises européennes et britanniques. L'éditeur de Redmond a motivé sa décision en expliquant vouloir refléter les taux de change avec le dollar. De son côté, Salesforce a annoncé le mois dernier son intention de relever ses tarifs de 9% en moyenne sur plusieurs de ses offres, dont Sales Cloud et Marketing Cloud, arguant que sa liste de prix n'avait pas bougé depuis 7 ans.

Pour Vertice, d'autres éditeurs ont recours à des approches bien moins transparentes. « Nous avons constaté que certains fournisseurs augmentent leurs coûts de manière plus subtile, en utilisant des tactiques telles que le regroupement ou le dégroupage de fonctions et le passage à des modèles de pricing basés sur l'utilisation mensuelle », écrivent les analystes britanniques. D'ailleurs ces derniers établissent une corrélation entre l'absence de clarté des modèles de pricing pratiqués par les éditeurs et le risque de voir les factures augmenter...

Pour les DSI, l'inflation des budgets SaaS est devenue une réelle préoccupation. Le phénomène s'explique certes par les hausses de tarifs pratiqués par des éditeurs qui entendent relever leurs marges, mais aussi par la multiplication des outils. Avec le logiciel sous forme de services, les métiers ont tendance à multiplier le déploiement de solutions souvent surdimensionnées par rapport à leurs besoins réels.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité