Scopelec lance un boîtier connecté de mesures environnementales

Le prototype de Wefeel a été éprouvé sur le voilier Resadia de Pierrick Tollemer lors de la Route du Rhum 2018. (Crédit : Scopelec)

Le prototype de Wefeel a été éprouvé sur le voilier Resadia de Pierrick Tollemer lors de la Route du Rhum 2018. (Crédit : Scopelec)

Le groupe Scopelec, associé Resadia spécialisé dans la construction d'infrastructures IT, va commercialiser le boîtier Wefeel, qui permet de mesurer les données environnementales, après l'avoir testé sur un voilier durant la Route du Rhum.

Pendant l'édition 2018 de la Route du Rhum, le voilier du groupe IT Resadia était équipé d'un produit bien adapté à la course nautique : le boîtier Wefeel. Développé par le groupe Scopelec, fabricant d'infrastructures IT et associé Resadia, cet appareil utilise des capteurs conçus pour mesurer les données environnementales. Après ce premier test réussi, le prototype va être commercialisé courant 2019. Aucun prix ni date de sortie précise n'est pour le moment communiqué par l'entreprise.

Mis au point en laboratoire jusqu'en juillet 2018, ce boîtier connecté est équipé de capteurs de température, de pression atmosphérique,  de la mer, d'humidité, de lumière, de géolocalisation et d'un accéléromètre. Il délivre des données grâce au réseau GSM. « La Route du Rhum était pour nous une opportunité de tester le boîtier dans des conditions opérationnelles réelles avec le skipper Pierrick Tollemer », explique Florence Passelergue, directrice innovation et centre de compétences SI de Scopelec. « Nous avons vérifié que le prototype pouvait résister à des conditions difficiles et notamment examiner si la carte électronique et la batterie restaient performantes. De cette façon, nous nous sommes aussi assurés que le boîtier est en mesure de conserver les données sans accès réseau. »

De nombreux cas d'usages à imaginer

Avec Wefeel, Scopelec entend cibler plusieurs secteurs d'activité et proposer différents cas d'usages. Le boîtier pourrait notamment relever les taux d'humidité des milieux agricoles, de déchetteries ou encore d'entrepôts à risques. Les cas d'usages pourraient ainsi être industriels, agricoles mais aussi s'intégrer dans des projets de smart cities.

« Nous avons imaginé par exemple le boîtier Wefeel accroché à un poteau Enedis et détectant les vibrations, mesurant la température, le son et la lumière. Le but principal serait alors d'évaluer l'usure de ce dernier et d'anticiper les chutes. D'autre part, les informations environnementales récoltées pourraient être vendues à d'autres acteurs tels que des promoteurs immobiliers ou des agriculteurs, pour un usage adapté à leurs besoins », détaille Mme Passelergue.

Scopelec envisage de développer le boîtier Wefeel avec de nouveaux capteurs (compteurs de passage, pluviomètre, détecteur de pollution) pour répondre à de nombreux autres cas d'usages. Cela permettra également au produit d'être déployé dans la gamme de mobilier urbain connecté « Welcome », un espace numérique déjà équipé d'un distributeur de colis, d'un défibrillateur, d'un appel d'urgence, de caméra, de son, de recharge de smartphone et d'écrans numériques tactiles.


Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité