Une interface repensée pour accompagner les NAS iXsystems

Brett Davis, exécutif vice-président chez iXsystems, nous a retracé les origines de FreeNAS. (Crédit S.L.)

Brett Davis, exécutif vice-président chez iXsystems, nous a retracé les origines de FreeNAS. (Crédit S.L.)

Développant des solutions de stockage réseau reposant sur la solution open source FreeNAS, iXsystems muscle son OS et ses baies pour accompagner les besoins de ses clients en local et dans le cloud.

En direct de San José. Deux ans après notre visite des locaux d'iXsystems nous sommes de retour chez le spécialiste des NAS reposant sur le système d'exploitation open source TrueNAS (FreeNAS en entrée de gamme), qui arrive dans sa version 12.0. Signalons que parmi les fondations open source de FreeNAS, on  retrouve OpenZFSFreeBSDTrueOSBhyve et désormais Minio pour la partie objet. La start-up lancée par Anand Babu Periasamy est en passe de réussir son pari de devenir une couche de stockage objet compatible S3 disponible sur plusieurs plateformes.

La société a poursuivi son développement avec le lancement en 2018 des TrueNAS M40 et M50 équipés de SSD NVMe pour la partie cache et supportant une connexion aux principaux fournisseurs de cloud pour la partie OS. Aujourd'hui, la principale nouveauté matériel chez IXsystems, c'est l'adoption du NVMe (en lecture) - et du Nadim (en écriture) - pour assurer la fonction de cache sur les TrueNAS all-flash. Les modèles hybrides (flash et disques durs) se contentent de SSD et de NVDimm. Coté logiciel, on note l'arrivée de la compatibilité avec VMware vSphere et le partenariat avec Asigra pour commercialiser les TrueNAS Enterprise Backup capables d'assurer les sauvegardes de solutions SaaS comme Office 365 ou Salesforce.

Une interface plus étoffée L'interface a également été profondément revue avec TrueCommand 1.0 qui apporte des tableaux de bord plus détaillées sur le matériel en cours d'exploitation, ou encore un provisionnement des volumes iSCSI plus simple. TrueCommand - disponible à partir de TrueNAS 11.2 seulement - permet également de monitorer en temps réel l'activité des systèmes de stockage et de configurer les interfaces réseau. La remontée des tickets s'affiche dans TrueCommand avec la possibilité de les commenter pour partager des informations avec d'autres administrateurs. Le scripting et l'automatisation sont également de la partie avec support de JSON. Il n'est toutefois pas encore possible d'arrêter tous les services sur plusieurs NAS, il est toujours nécessaire de le faire individuellement. TrueCommand gère gratuitement les installations FreeNAS et TrueNAS avec jusqu'à 50 lecteurs par instance ou 50 lecteurs sur plusieurs systèmes. Le prix est ensuite de 10 dollars par drive.



AdTech Ad

Avec TrueCommand 1.0, iXsystems a profondément amélioré les remontées d'informations et les commandes à destination de ses NAS. (Crédit S.L.)

Tout est inclus dans le prix de base chez iXsystems, à savoir compression, think provisionning ou encore snapshots. C'est le propre du modèle open source mais avec un support de niveau entreprise : déploiement, intervention sur site, hotline 24/7, correction des failles... Plusieurs centaines d'entreprises font aujourd'hui confiance à TrueNAS pour héberger leurs données. Mais un des principaux marchés d'iXsystems reste celui des média/entertainment pour assurer la postproduction des films et séries. Le fournisseur annonce plus de 10 millions de téléchargements de son OS FreeNAS (500K annuellement) reposant sur OpenZFS, et une communauté forte de 200 000 membres. Les principaux marchés nationaux restent les États-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni et la France.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité