HP lance une nouvelle génération de serveurs Unix

Le marché des serveurs de milieu et haut de gamme Unix devrait connaître une nouvelle phase d'agitation avec le lancement aujourd'hui par HP de nouveaux serveurs Itanium 2 basés sur son chipset SX2000, jusqu'alors connu sous le nom de code "Arches". Le nouveau jeu de composants, qui succède au SX1000 "Pinnacles", est annoncé comme 30% plus performant que le précédent. Il va tout d'abord être utilisé dans les systèmes de milieu de gamme rx7640 (16 processeurs) et rx8640 (32 processeurs) et dans le fleuron de la gamme HP, le Superdome (64 processeurs). Il sera ensuite décliné dans une version "allégée", le zx2, qui sera embarquée dans les serveurs d'entrée de gamme de la marque. Il est à noter que le chipset supporte aussi les puces PA-Risc et qu'HP devrait aussi annoncer des modèles avec des puces PA-8900 avant la fin 2006. A l'origine "Arches" devait accompagner le lancement de l'Itanium 2 "bi-coeur, le "Montecito", ce qui aurait permis à HP de présenter une augmentation de plus de 100 % des performances par rapport à sa gamme actuelle. Mais les retards et problèmes rencontrés par Intel dans le développement du premier Itanium bi-coeur ont amené HP à effectuer un lancement en deux temps. A partir de la fin mars, Arches sera couplé à l'Itanium 2 actuel et permettra aux utilisateurs de la marque de bénéficier d'une amélioration significative des performances et du support des technologies les plus récentes comme PCI-Express. En conjonction avec HP-UX 11i, il permettra aussi aux utilisateurs de serveurs milieu et haut de gamme d'HP de bénéficier de fonctions de partitionnement beaucoup plus granulaires. Dès le troisième trimestre, le support de l'Itanium 2 bi-coeur "Montecito", permettra un nouveau bond de performances avec le support dans le Superdome de 128 coeurs logiques Itanium II. De quoi rivaliser plus sereinement avec les nouvelles machines haut de gamme d'IBM mais aussi avec les premiers modèles de la gamme APL commune à Fujitsu et Sun. L'enjeu est de taille puisque le marché Unix (environ 17,5 Md$), même en perte de vitesse, pèse encore presque autant que le marché x86, alors qu'il n'est tenu que par une poignée de géants (IBM, HP, Sun , Fujitsu) et des constructeurs plus modestes comme SGI ou Bull. Sur ce marché, IBM a pris le premier rang mondial l'an passé avec près de 31,8% des ventes, devant HP (29,8%) et Sun (26,2%)...

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité