Intel livre une version très basse consommation du Xeon

Intel lance un nouvelle puce bi-coeur Xeon à bas voltage pour serveurs bi-processeur dont la consommation plafonne à 31 W. La nouvelle puce, disponible en versions 1,66 et 2 GHz, est destinée aux environnements devant concilier performance et très basse consommation, notamment les plates-formes embarquées, les serveurs lames et les serveurs Rack 1U. Selon Intel, elle affiche un ratio performance par watt deux à quatre fois supérieurs aux puces Xeon antérieurs. Intel entend aussi fournir une lame serveur (Intel Server Compute Blade SBXD62) équipée de deux des nouvelles puces qui permettra à ses OEM de réduire le coût de développement de leurs produits. Par ailleurs, la dernière née des puces Intel n'est pas une puce 64 bits mais une puce 32 bits, un point que s'abstient de mentionner le communiqué de la firme. L'information figure en fait dans le descriptif produit officiel de la puce qui indique qu'elle intègre la technologie de réduction de fréquence dynamique Intel Speedstep, un cache partagé de 2 Mo, le support du jeu d'instruction multimédia SSE3 (Streaming SIMD Extensions 3) et une capacité d'adressage mémoire de 36 bits lui permettant de gérer 16 Go de mémoire DDR2 lorsqu'elle est couplée au jeu de composants Intel E7520. Autant de caractéristiques qui rappellent étrangement la puce Core Duo... Le Xeon bi-coeur bas voltage à 2 GHz est proposé au prix de 423 $ tandis que la version à 1,66 GHz est vendue 209 $. La lame SBXD62 nue (sans processeur ni mémoire) est attendue au prix de 945 $, tandis qu'un système complet The Intel NetStructure MPCBL0040 sera vendu à partir de 4 495 $. Il est à noter qu'AMD ne dispose pas de puce 32 bits à opposer à ce Xeon. Le fondeur propose en revanche des Opteron bi-coeur en version 55 W jusqu'à 2,2 GHz de fréquence. Il dispose aussi d'Opteron mono-coeur à 30 W cadencés à 1,4 GHz.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité