Et si l'ADN devenait le support de sauvegarde ultime

Et si l'ADN devenait le support de sauvegarde ultime

Chaque capsule peut contenir une quantité d'ADN lyophilisée correspondant à 5 000 To de données numériques.

Face à l'augmentation considérable des données chaque année, il faudra bien trouver, à l'avenir, des alternatives à nos systèmes de sauvegarde traditionnels (disques durs), d'un côté, dont les capacités maxi atteignent aujourd'hui les 16 à 20 To et, de l'autre côté, la bande en LTO-9 pour...

iLes dossiers sont réservés aux membres

CONNEXION
Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous à Distributique et bénéficiez gratuitement des services suivants :

  • Accédez à tous les dossiers
    de la rédaction
  • Consultez tous les entretiens
    exclusifs de Distributique
  • Gérez vos abonnements
    aux différentes newsletters
  • Un compte unique sur tous
    les différents site IT News Info
Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...